Adrian, Lara. Minuit, tome 2. Minuit écarlate

La Lignée est parmi nous depuis toujours : de puissants guerriers vampires mènent une guerre secrète contre les Renégats pervertis par la Soif sanguinaire. Il vient vers elle plus mort que vif : un inconnu vêtu de noir, criblé de balles. Tandis qu’elle s’efforce de le sauver, Tess Culver ignore que celui qui se fait appeler Dante n’est pas un homme, mais un vampire. Hanté par de funestes visions, Dante vit au jour le jour, mais sa rencontre avec Tess va tout changer. De son côté, elle se découvre des dons et des désirs dont elle n’avait pas conscience. Emportés par une passion qui transcende les frontières de leurs mondes, ils doivent s’allier pour vaincre de redoutables ennemis.

Tess est une jeune vétérinaire, dévouée à son travail et le cœur sur la main. C’est en travaillant tard dans sa clinique qu’elle découvre un individu gravement blessé. Cet homme n’est autre que Dante, un vampire qui vient d’être la cible de plusieurs Renégats. Pour réussir sa guérison, il n’a besoin que d’une chose, le sang de Tess. Tout basculera quand il découvrira sa marque. Dante se posera beaucoup de questions concernant Tess faut-il tout lui dire ou bien la laisser vivre tranquillement dans son monde ?

Dans ce deuxième volet, on en apprend plus sur les liens vampire-Compagne de sang. Les vampires sont très attachés à leurs compagnes. Avec les échanges de sang qu’entraine la formation du couple,il leur permet d’être lié psychiquement et émotionnellement. L’échange de sang est ici un élément très bénéfique et vital. Que ce soit du point de vue du vampire qui a besoin de sang pour se nourrir et accélérer son processus de guérison. Ou du point de vue de la Compagne de sang qui a besoin du sang de son amant pour ressentir également une grande vitalité mais également lui procurer une vie éternelle. Nous retrouvons dans ce roman un dualité bien et mal dans l’approche du vampire.

Le vampire est bon car il vient au secours de l’humanité, parce que son sang permet des guérisons rapides et parce qu’il ne prend sur ces victimes que le strict minimum. Mais le mal n’est pas loin, le vampire peut basculer dans une soif sanguinaire et devenir Renégat sans pouvoir en guérir. C’est à ce moment là que nous avons un vampire effrayant, impitoyable qui n’agit plus que pour assouvir sa soif de sang.

Les vampires avec l’âge acquièrent certains pouvoirs ou en renforce d’autres. Par exemple, les vampires Gen 1 (les descendants du premier brassage entre humaines et vampires extraterrestres) ont la faculté de lire dans les pensées des autres. Mais ils développent également une plus grande sensibilité au soleil et ne le supporte plus du tout, alors que les vampires plus jeunes peuvent s’exposer de cours instants.

Une lecture légère et facile. Les actions et rebondissements s’enchaînent très vite et nous font lire le livre rapidement. Cette dynamique de lecture est accentuée par les différents narrateurs qui se succèdent tout au long de l’histoire et maintiennent le suspense. On tourne les pages rapidement mais on ne garde pas un grand souvenir de cette romance paranormale ressemblant à beaucoup d’autres. Si vous aimez la Confrérie de la Dague noire, cette série est faite pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *