Adrian, Lara. Minuit, tome 9. Au-delà de minuit

Nous retrouvons Corinne Bishop, cette compagne de sang qui a été sauvée par l’Ordre depuis peu. Elle a passé des dizaines d’années enfermée par Dragos et a subi d’atroces humiliations et les pires tortures. Une fois libre, elle a hâte de retrouver sa famille qui vit à Boston. Son vieil ami Brock ne peut pas l’y emmener mais, étonnamment, c’est le chasseur qui se propose. Il sent qu’il doit protéger cette femme surtout depuis qu’il a reconnu Corinne dans une des visions de la petite Mira.

Lors de leur voyage à Boston, ils découvriront qu’ils ne sont pas en sécurité là-bas. Corinne ne peut pas rester dans le Havrobscur de son père, elle n’y survivrait pas. Le Chasseur devient donc son garde du corps et ils partent tous deux se réfugier à la Nouvelle Orléans où ils en profitent  pour enquêter sur Dragos et essayer de débusquer ses sbires. Vue la situation, toutes les informations sont bonnes à prendre.

Pendant ce temps, Chase perd pied et se rapproche de plus en plus de la soif sanguinaire. Il ne peut plus rester avec ses frères d’armes dans son état et les quitte sans même leur dire un mot.

Ces vampires à l’apparence invulnérable sont plus fragiles qu’il n’y paraît : bien qu’ils soient immortels, les blessures infligées par balle peuvent leur être mortelles. Ils sont juste beaucoup plus forts et résistants que des humains, ce ne sont pas des êtres invincibles. Les Compagnes de sang ne sont pas des femmes fragiles, elles accompagnent leurs compagnons dans leur quête voire, elles les accompagnent sur le terrain, comme nous avons déjà pu le voir dans le tome précédent.

Ce tome est très intéressant dans l’avancée de l’intrigue de l’histoire principale. Le cache-cache entre l’ordre et Dragos et ses sbires monte d’un cran. Il y a plus de dynamique et de rythme que dans les tomes précédents et nous voyons beaucoup plus  le développement de l’intrigue du côté des « méchants ». D’ailleurs, de graves menaces pèsent sur l’ordre. Dragos a lentement mis les éléments de son piège en place, il peut maintenant passer à l’offensive. De l’autre côté, la romance ici développée avec le couple que forment le Chasseur et Corinne est assez plat et très en retrait. Nous retrouvons beaucoup de redondances concernant leur passé ainsi que leur envie concernant l’avenir. Une sensation de tourner en rond bien trop présente.

Ce tome marque un passage d’étape important pour l’Ordre. L’histoire se développe et devient haletante. La fin nous laisse dans un suspense insoutenable. Nous avons hâte de retrouver l’Ordre pour enfin connaître leur riposte.  Le tome 11 s’annonce bouleversant et est consacré à Harvard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *