Ione, Larissa – Vampire Nation, tome 1. Riker

Nicole est une petite fille de 8 ans (réduite à l’esclavage par les humains) le jour où les vampires se révoltent et tuent beaucoup de ses proches. La famille de Nicole participe à la recherche de produits afin d’améliorer la vie des humains, ce sont les vampires qui servent de cobayes à leurs recherches. Adulte, Nicole reprend la tête de l’entreprise familiale, mais elle déchantera rapidement quand elle découvrira toute l’ampleur des expériences.

Le monde des vampires est ici assez particulier, ils sont asservis par les humains. Quelques vampires ne sont pas « domestiqués » comme Riker, vampire libre qui n’est pas contrôlé par les humains. Il vit en communauté avec d’autres vampires. Ces vampires doivent vivre cachés, mais cette situation n’est plus acceptable pour eux. Nous en apprenons beaucoup sur eux dans ce premier tome. Notamment que certains vampires ont des pouvoirs qui leurs sont propres. Et également, que deux sortes de vampires existent : les vampires de naissance et ceux qui ont été transformés.

Larissa Ione a décidé de malmener l’image du vampire. Elle le présente comme un être qui est dominé par les humains, sujet d’étude dans des laboratoires afin d’améliorer les conditions de vie des humains. Au-delà de ça, la relation entre Nicole et Riker n’est pas très innovante. On est toujours dans le cliché de la pauvre petite humaine  capturée par un méchant vampire. Mais  la sauce prend entre le lecteur  et les personnages.  La plume de Larissa Ione fait son effet et nous tournons les pages. Le rythme est pêchu, l’intrigue est palpitante. Nous allons de surprises  en surprises.

Nous passons un très bon moment de lecture avec des personnages  et un monde qui méritent d’être découverts. Ce roman allie scènes épicées, action et nous emmène dans un monde vampirique innovant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *