Tamaki, Nozomu. Dance in the vampire Bund, tome 2

La Reine Mina Tépès a établi au Japon le Vampire Bund, un arrondissement destiné aux vampires. Mais voici qu’elle décide d’accompagner Akira…au lycée. Opposition des élèves, clans, manœuvres secrètes du gouvernement japonais…Et soudain la disparition de la présidente des élèves. Qu’ils soient humains ou non, les opposants sont enragés et les méthodes des deux camps…peu orthodoxes.

Dans ce deuxième opus, nous retrouvons donc Mina qui décide, après les virulentes oppositions endurées, de s’intégrer parmi les humains par le biais de l’éducation. Les étudiants découvrent donc avec stupeur que le directeur du lycée où vont Akira et ses amis, est en fait Mina. Malheureusement, la plupart des élèves sont contre la présence d’un vampire dans leur établissement et décident de préparer une manifestation. Cependant, la plus fervente opposante, la présidente des élèves disparaît dans des circonstances mystérieuses… Mina et Akira vont découvrir que le gouvernement manipule des créatures de la nuit pour arriver à ses fins, elle va donc employer un moyen cruel et déloyal pour arriver à museler l’homme à la tête du pouvoir…

Et pour corser encore le tout, un triangle amoureux se met en place, incluant Mina, Akira et son amie d’enfance Yuki…

Nous en apprenons un peu plus sur les vampires, que ce soit moralement ou physiquement.

Une partie des nobles vampires, est contre la méthode « douce » employée par Mina, ils veulent conquérir par le sang et la force, c’est pour cela qu’ils s’allieront provisoirement aux humains. Les vampires employés par le gouvernement emploient de la poudre d’argent pour combattre Akira, pas de dommage irréversible mais met KO pour un moment.

Mais le plus spectaculaire reste leur transformation : en effet chaque vampire est dominé par leur âme et un aspect qui lui correspond. On peut se douter de celle du rebelle qui a tenté de se battre contre Mina : une hideuse créature. Mina elle-même va devoir révéler sa véritable apparence…Et Akira, qui en fait un membre du clan de la terre, une lignée de guerriers qui servent depuis toujours les souverains vampires, est en fait un splendide loup-garou !

Les dessins sont toujours aussi somptueux, les créatures sont particulièrement bien faites, surtout le loup-garou, mention spéciale pour les créatures féminines, auquel un soin particulier est apporté. Les scènes suggestives et dénudées ayant une place relativement présente dans le livre…

Toujours aussi prenante, l’histoire ici s’est portée plus particulièrement sur les difficultés de la coexistence vampire-humain, qui apparemment n’est pas encore réglée mais également une bonne partie sur les sentiments que peuvent éprouver Mina et Akira. Le côté psychologique de la reine vampire a été bien travaillé et on comprend mieux son comportement.

Ce deuxième opus continue brillamment sa lancée, un récit qui se révèle tout aussi intéressant et captivant que le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.