Okuse, Saki – Shimizu, Aki. Bloodsuckers, Le messager du Yato. Tome 4

Yûsuke part à la recherche de son ancien ami Hikage, qui a enlevé Kikuri dont il est tombé amoureux. Son enquête va l’obliger à entrer dans le monde des enfants de la nuit et faire face à des ténèbres qui pourraient l’engloutir à jamais.

Un quatrième tome qui va permettre aux auteurs de revenir sur la rencontre entre le professeur Kusumi et Kazuma, ainsi que sur la manière dont Kikuri est devenu l’oracle de la secte du Magoraka et l’épouse de Kusumi. Un tome qui va également nous raconter comment Kikuri et Yûsuke se sont épris l’un de l’autre, et se rejoindre peu à peu la ligne temporelle du récit de départ.

Cet album donne un certain éclairage sur l’origine des dieux du Yato, les vampires évoqués dans la série, en leur conférant le pouvoir de rester en sommeil durant des siècles avant de ressusciter, dans un état de momification et de déshydratation sanguine sans comme mesure.

Le dessin est toujours aussi incisif et rythmé, maison retrouve en partie les problèmes de découpage lors des scènes d’action, qui apparaissent parfois bien confuses à suivre.

Un quatrième opus qui poursuit le flash-back initié dans le tome 2 tout en approchant peu à peu le contexte chronologique initial. Pas meilleur ni moins bon que les précédents albums.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *