Okuse, Saki – Shimizu, Aki. Bloodsuckers, Le messager du Yato. Tome 3

Comment Yûsuke a-t-il rencontré Kikuri ? Qu’est-il arrivé à Hirage ? Les réponses à ces questions et à d’autres encore arrivent alors que les événements tragiques qui vont mener à la résurrection de Kuraha s’enchaînent avec une précision machiavélique.

Un troisième tome très orienté action qui poursuit le flash-back initié dans le précédent volume. Les auteurs, dans un florilège de combats opposant les membres de la secte à l’inquiétant Kasuma, nous donne peu à peu les clés pour comprendre qui contrôle la secte dans l’ombre et qui sont ses initiateurs. On comprends également de plus en plus les liens entre Yûsuke et Hikage, et comment ils sont devenus des tueurs à gages.

Les vampires de cette série sont pour le moins classique, très proche de l’archétype occidental. Ils s’abreuvent de sang, craignent la lumière du soleil, possède une grande rapidité et un important pouvoir de régénération et doivent être mis en pièces pour être annihilés.

Le dessin de cet album est dans la droite lignée des deux précédents : très énergique aux lignes acérées, les défauts de lisibilité qu’on avait pu ressentir sur les précédents opus tendant à disparaître.

En bref un tome qui fait progresser la trame globale. Un seul regret, que je n’avais pas abordé jusque-là : le côté un peu lisse et froid de certains personnages, qui nuit sensiblement à l’immersion du lecteur dans le récit. Néanmoins l’ensemble se laisse lire sans trop de problèmes. Sympathique mais pas captivant donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *