Strike, Tanaka. Servamp, tome 4

Kuro et Mahiru se sont installés à l’onsen familial de Tetsu, de manière à poursuivre leur entraînement. Le petit groupe des Servamp et leurs maîtres découvrent alors que Misono est retenu enfermé par son père dans le manoir de la famille Arisuin, de manière à lui éviter de se retrouver à nouveau blessé. Mais le jeune garçon enrage de ne pouvoir venir en aide à ses amis, alors que la menace enfle.

Un 4e opus qui change quelque peu le rythme de la série, et se concentre tout particulièrement sur le personnage de Misono, les autres protagonistes passant au second plan. Ce qui va permettre à l’auteur de revenir sur les origines du lien entre Lily, le Servamp de la luxure, et son jeune maître. Une astuce scénaristique plutôt bien utilisée, qui voit en outre avancer l’intrigue concernant Tsubaki, et se détailler les liens unissant Servamp et maîtres, ce qui permet de donner davantage d’intérêt à l’univers (tout en donnant un avant-goût de ce qui attend les héros dans les prochains opus). À noter qu’ici le ton est également plus tragique que ce à quoi la série nous avait habitué jusque-là (ce qui n’est pas pour me déplaire).

Le dessin est dans la lignée des précédents opus, même s’il a tendance à s’affiner avec le temps. Certains cadrages particulièrement dynamiques rehaussent bien les scènes d’action. D’autant que le dessinateur-scénariste donne ici moins de place à la part humoristique de son récit.

Concernant le thème du vampire, on découvre que le lien entre maître et Servamp est matérialisé par un objet que le maître remet à ce dernier, et dont la destruction peut avoir un impact fort sur leur relation, et rendre le vampire incontrôlable (tout en finissant par lui retirer ses pouvoirs, qui puisent leurs sources dans ce lien).

Un quatrième opus plutôt intéressant, qui voit le futur s’assombrir pour les maîtres et leurs Servamp, même si leur nombre est grandi. J’attends de voir comment l’auteur va poursuivre ça, et s’il va éviter de tomber dans des histoires trop répétitives, mais pour le coup cet album est un des meilleurs à ce jour pour la série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *