Strike, Tanaka. Servamp, tome 6

Alors que Kuro est enfermé dans une petite sphère que rien ne semble être en mesure de briser, Tsubaki enlève Licht et Lawless. Les Servamp et leurs maîtres décident donc de contre-attaquer et d’aller les libérant, tout en feignant d’accepter les conditions de leurs adversaires. Pendant ce temps, Mahiru et Kuro se rendent dans une petite échoppe qui pourrait leur offrir le moyen de libérer le Servamp et de reformer le duo qu’ils formaient avant cela.

Ça faisait un certain temps que je n’avais pas repris le fil de la série, et au vu des révélations qu’offre ce sixième opus, il aurait été dommage de passer à côté. Pour une fois, aucun nouveau duo maître/Servamp ne se révèle au cours du récit, mais Tanaka Strike en profite pour lever le voile sur le passé des Servamp, et un événement qui les relie au C3 qui a fortement dégradé les relations entre les vampires. La découverte des derniers secrets rattachés à cet événement sont bien amenés, donnant l’occasion à Mahiru de subir une quête initiatique qui s’intègre à merveille dans le récit.

Les manières de certains des Servamp sont, depuis le début de la série, un tantinet caricaturales, même si en adéquation avec le péché capital qu’il représente. Pour autant, dans ce 6e volet, je trouve que les choses sont moins grotesques à ce niveau : l’auteur appuie avec escient sur les personnalités de chacun sans trop en faire.

Pour ce qui est du dessin, le style de l’auteur ne bouge pas d’un iota comparativement aux précédents tomes. Le trait est fin et précis, plutôt anguleux pour ce qui est des visages et chevelures des personnages. L’auteur semble aussi à l’aise dans les moments plus posés que dans les scènes d’action, même si ces dernières sont relativement peu nombreuses dans ce tome 6.

C’est sans doute un des opus les plus riches depuis un moment dans la série, pour ce qui est de la figure du vampire. On apprend ainsi que les Servamp ont été engendrés il y a plusieurs siècles. On apprendra également qu’une trop grande distance entre un Servamp et son maître peut être fatale au duo. Et que le C3 influe depuis très longtemps sur la destinée des 7 vampires originaux que sont les Servamp.

Un nouvel opus relativement intéressant, bien mis en scène (c’est surtout vrai pour ce qui est du duo Mahiru/Kuro, et de l’immersion du premier dans l’esprit du second). J’attends maintenant de voir comment tout cela va s’enchaîner dans les prochains opus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *