Strike, Tanaka. Servamp, tome 9

Les Servamp et leurs maîtres ont trouvé refuge au QG du C-3, mais ont été séparé les uns des autres par l’organisation qui se méfie d’eux. Mikuni a entre-temps appris à Mahiru que l’objectif du C-3 est ni plus ni moins que l’extermination de Tsubaki et de ses sbires, alors que Kuro souhaiterait davantage parlementer. La tension monte d’un cran avec les agents du C3, notamment Tsurugi, qui décide de faire démonstration de ses pouvoirs pour damer le pion à la Paresse.

Ce neuvième tome de la série se déroule en un huis clos, les différents protagonistes étant retenus au sein du C-3. Les Servamp ont été pour le moins affaiblis par leur dernière confrontation avec Tsubaki : désormais près de la moitié d’entre eux sont dépourvus de leurs pouvoirs. A l’image du tome précédent, ce nouvel opus va voir Mahiru essayer de pactiser avec le C-3, autant pour comprendre les motivations de ses agents que pour essayer d’intégrer les Servamp à leurs plans. De fait, l’intrigue laisse totalement Tsubaki et ses 2e classes de côté pour le moment, se concentrant sur la vie au sein de l’organisation, et les méthodes et moyens de celle-ci. La galerie de personnage s’est rapidement densifiée, et il est parfois un peu difficile de se rappeler qui est qui. Mais l’impression s’amenuise au fil des pages, la narration étant assez bien menée pour permettre de se ré-imerger rapidement.

Graphiquement, malgré cet aspect huis clos, le tome est assez riche en combats, ce qui offre pas mal de scène très dynamiques entre les personnages. Pour autant, je trouve qu’on a un peu perdu en lisibilité depuis le tome précédent, même si le trait reste homogène.

Concernant les vampires, on découvre ici que le C-3, qui surveille ces derniers, dispose à la fois de pouvoirs magiques (ses membres sont issus de familles de sorciers) et d’armes pour lutter contre les Servamp et leurs 2e classe. A l’image de pistolets qui projettent des rayons semblables à la lumière du soleil. On apprendra également qu’un Servamp qui a perdu les Djinns qui le composent, son essence même, dépérit rapidement, perdant tout ses pouvoirs.

Un tome qui ne manque pas d’intérêt, en cela qu’il permet d’en apprendre davantage sur le fonctionnement du C-3. Il semble également que Kuro ait repris du poil de la bête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *