Ward, J.R. La confrérie de la dague noire, tome 2. L'amant éternel

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d’entre eux, car il est victime d’une terrible malédiction : son démon peut s’éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l’entourent. Pourtant, lorsqu’il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut. Quant à Mary, atteinte d’un mal incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n’est à ses yeux qu’une douce illusion. Tout va changer lorsqu’elle rencontrera les guerriers de la Confrérie… et surtout Rhage.

Nous retrouvons les 6 guerriers vampires pour une nouvelle histoire centrée sur Rhage qui rencontrera Mary, une jeune humaine insouciante, douce et timide. Pour elle, il est prêt à tout ! Mais elle, que pense t-elle de lui ? Cette jeune femme tourmentée par la maladie ne veut pas s’engager dans une relation. Alors que lui, ce sent irrésistiblement attiré par elle. D’ailleurs, elle ne comprend pas du tout pourquoi il veut la voir et se sent quelques peu harcelée par ce grand et très bel homme. Après une de ses permanences à l’association d’aide aux suicidaires, Mary rencontre John. John est muet, maigre car il a de plus en plus de mal à manger et à son grand désarroi, malgré toutes ses séances de musculations, il n’arrive pas à développer le moindre muscle. C’est en sa compagnie (et celle de sa voisine) que Mary rencontrera pour la première fois Rhage. Leur rencontre est très romantique : deux êtres complètement différents, de races différentes, etc., mais ayant chacun leur « monstre » intérieur à combattre. Les scènes entre Mary et Rhage sont passionnées, brulantes… et nombreuses !

J. R Ward ne décrit pas beaucoup plus les caractéristiques vampiriques par rapport au premier tome. Grâce à John, un jeune homme, qui subit les premiers symptômes d’une transition proche, nous en apprenons un peu plus sur cette étape. Des changements de nourritures doivent être faits, par exemple, car pour supporter cette phase, il doit être en possession de touts ses forces. On en apprend un peu plus sur la Vierge Scribe et les élues : femmes qui se dévouent corps et âme à la Confrérie. Ces dernières permettent aux membres de la Confrérie de pouvoir se « nourrir » mais en échange elles réclament que les guerriers leurs donnent leurs premières filles.

Comme dans beaucoup de roman Bit-lit, les vampires sont beaux, musclés à souhait et entièrement vêtus de cuir . Les éradiqueurs se font assez discrets dans ce tome. Il y a très peu de confrontations avec les vampires. Ce roman a parfois quelques longueurs et contient beaucoup moins de scènes d’actions au profit des scènes de discussions entre Rhage et Mary.

Cette relation qui tourne en rond sur la quasi-totalité du roman ne m’a pas grandement convaincu. Heureusement que l’auteure nous présente plus précisément d’autres personnages secondaires comme John, Bella et Zhadiste (auquel le 3ème tome sera consacré) pour élargir l’intrigue sinon se serait bien ennuyeux. Il est également fort appréciable (tout comme le premier tome) d’avoir une histoire que l’on peut suivre de différents points de vue et non pas une histoire racontée par le personnage principal à la première personne, comme on le rencontre souvent dans ce genre de littérature. J’ai également regretté que les passages concernant les éradiqueurs soient moins nombreux et également moins riches en renseignements… mais tout ce qu’ils ont préparé dans ce tome finira par éclater dans les suivants. Espérons-le !

Une lecture pour les filles aimant ces histoires d’amour impossibles et qui finissent toujours bien ! Le tome 3 sera consacré à Zhadiste, plus sombre et énigmatique que tous les autres membres de la Confrérie. Un tome qui comportera plus de scènes d’actions et de rencontre entre la confrérie et les éradiqueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *