Ward, J.R. La Confrérie de la dague noire, tome 7. L’amant vengeur

Vhengeance vit dans l’ombre depuis toujours. Mais lorsque le vent de la rébellion se met à souffler sur la société des vampires, sont intrépidité fait de lui l’homme de la situation pour assassiner Kohler, le Roi. Son côté sombre meurt d’envie de profiter de l’occasion, cependant Vhengeance a d’autres problèmes, car son identité de sympathe est sur le point d’être dévoilée. C’est alors qu’il se tournera vers l’unique lumière de son univers inquiétant : une femelle vampire ignorant tout de la corruption. Ehlena. Le seul être qui pourrait le sauver de la damnation éternelle…

Nous suivons dans ce tome Vhengence qui est le grand frère de Bella. Il cache de lourds secrets que sa mère lui a fait promettre de garder pour lui, même sa sœur ne doit pas le savoir. Il est à la fois respecté et craint. Même si il se déplace à l’aide d’une canne, on ne se laisse pas avoir par cet homme froid et sans scrupule. Quant à elle, Ehlena est une simple civile anciennement membre de la Glymera. Elle travaille comme infirmière dans la clinique de Havers pour subvenir aux besoins de son père, malade. Leur rencontre fera des étincelles et ne commencera pas de la meilleure façon.

1er tome de la saison deux, l’Amant Vengeur montre le changement d’écriture dans cette série. Comme J.R. Ward l’avait annoncé, les scènes de combats sont moins nombreuses. Cela laisse de la place pour revoir un peu plus certains autres couples et, surtout, présenter les sympathes et leurs capacités. Revoir Kohler et Beth nous fait remonter le temps au premier tome de ces aventures. Entre-eux certaines tensions vont naître. Le désir non partagé d’avoir un enfant, les mensonges à répétition  mettront à rude épreuve ce couple. Autre duo suivi : John et Xhex. Ces deux là font tout pour ne pas montrer leur sentiments et surtout pas qu’une quelconque relation soit envisageable. Leurs premières rencontres ne seront pas des plus banales.

Ce nouveau tome se démarque aussi par la présentation des vampires sous un angle plus humain, plus enclins aux doutes, aux maladies… On enchaine les visites médicales pour l’un ou l’autre des membres de la Confrérie. Certains maux touchent les vampires comme les humains, à moins que cela soit un subterfuge pour cacher autre chose ? L’arrivée de l’univers des sympathes est la grande nouveauté. Comme sympathes, nous avions Xhex et Vhengence. C’est 2 amis affrontent leurs démons de différentes manières afin d’éviter que leur côté sympathe ne prenne le dessus. Ils nous paraissent « presque » normaux. Un contraste que l’on constate lors de la rencontre avec la colonie de sympathes. Physiquement, ils sont beaucoup plus squelettiques et élancés.

Un roman dominé par la thématique du mensonge et des incidences diverses que cela peut causer sur autrui. Un tome très intéressant tant les nouveaux éléments et personnages relancent la série. La mise en avant des sympathes sera certainement source de rebondissements. On attend avec impatience une présentation plus approfondie de la Colonie. Une série qui ne dépérit pas et qui au contraire arrive à se renouveler.

Une réponse à Ward, J.R. La Confrérie de la dague noire, tome 7. L’amant vengeur

  1. rachouille dit :

    J’ai lu tous les livres, ils vous manque juste le dernier, qui vient de sortir.
    Un peu trop érotique, mais c’est ce qui fait le charme, une très belle histoire qui vous emporte dans un tout autre univers vampirique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *