Ward, J.R. La confrérie de la dague noire, tome 4. L'amant révélé

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. Butch O’Neil, ex-flic à la criminelle, est le seul humain accepté dans ce cercle fermé. Bagarreur de nature, il n’a pas la vie facile. Mais Butch se donne corps et âme dans la traque des éradiqueurs, au point d’être enlevé et torturé pour avoir sauvé un vampire. Laissé pour mort, il est retrouvé par miracle et la Confrérie fait appel à Marissa, l’amour de sa vie, pour le ramener. L’amour de Marissa suffira-t-il à le sauver du mal profond qui gronde en lui ?

Cela fait à peu près 9 mois que Butch a rejoint la Confrérie. Quand il se regarde aujourd’hui avec ses beaux costumes, sa montre très chère, ses armes… il se rend compte qu’il ne possède rien. Tout est financé par la Confrérie et tout leur appartient. Chez les humains, il ne s’intègre pas et sa famille ne veut plus le voir. Et en tant qu’humain, il ne trouve pas sa place chez les vampires. D’ailleurs, ne serait-ce pas pour cela que Marissa ne veut plus le revoir ? Elle rencontra Butch dès le premier tome. C’était la shellane (la partenaire) de Kholer. Butch avait été très troublé par la beauté et la présence de Marissa. Leur première rencontre avait été comme un cou de foudre pour tous les deux. Malheureusement depuis, Marissa ne veut plus le voir et Butch en a déduit que son état d’humain et ses origines ouvrières avaient joué en sa défaveur.

Suite à l’enlèvement de Butch, Marissa et lui se retrouvent mais les doutes de Butch ne vont pas l’aider dans ces relations, surtout après avoir été torturé par les éradiqueurs et l’Omega en personne. Une grande crainte l’envahie et il a bien peur qu’il soit un danger pour elle et la Confrérie. Marissa et son meilleur ami Visz l’aideront à surmonter cette épreuve et à comprendre ce qui lui arrive.

En suivant les aventures de Butch, nous en apprenons beaucoup sur les fonctions de la Glymera. Ce conseil regroupe les représentants de 6 grandes familles de vampires. Ces vampires proposent au roi (Kholer) des mesures pouvant protéger leur espèce. On nous présente également certaines traditions qu’il y a entre un mâle et une femelle vampire lors de leur premier accouplement ou les réactions physico-chimique qui arrivent quand le mâle s’unit à une femelle. Alors que l’on pensait que dans l’univers de J.R. Ward on était vampire de naissance et non pas des suites d’une morsure, l’on découvre qu’il est possible de subir une transformation si nous possédons un peu de sang de vampire (de par notre hérédité) mais cela est très dangereux et tout le monde ne survit pas à ce changement. D’ailleurs, on nous rappelle que c’est de même pour les vampires pur souche qui une fois arrivée vers l’âge de 15 ans ont des risques de perdre la vie suite à cette transition très douloureuse. Nous assisterons d’ailleurs tout d’abord à la recherche des ancêtres vampires puis à la transition en elle-même. Cette transition sera provoqué par la perte d’énormément de sang jusqu’à la mort de la personne pour ensuite le ramener à une vie de vampire.

Dans ce livre, nous suivons également Visz colocataire de Butch. On en apprend beaucoup sur son pouvoir et ses capacités à voir entre autre l’avenir. On le surprend également pour la première fois avoir des relations avec une femelle. Jon est également toujours présent. On le suit dans sa formation de guerrier et dans son intégration dans la bande d’élèves.

Un tome très riche en informations tant sur l’espèce des vampires que sur le monde des éradiqueurs. L’intrigue évolue et l’on aperçoit (enfin) quelques bribes d’informations sur le moyen de mettre fin à l’Omega. Ce tome est très touchant et nous montre un homme blessé et rejeté par les siens qui cherche enfin à s’intégrer. Même si nous restons dans un roman de romance paranormale, la série gagne en intérêt plus on avance dans l’histoire car l’intrigue devient plus présente et plus poignante. Un tome où les notions d’amour et surtout d’amitié inter-espèce permettent de souder des êtres pour ainsi les rendre plus fort face à leur but commun, protéger leurs espèces et pour cela un seul moyen éliminer les éradiqueurs et surtout leur chef : l’Omega.

Une réponse à Ward, J.R. La confrérie de la dague noire, tome 4. L'amant révélé

  1. Nathy dit :

    J’ai bien aimé la série même si le coté romance me saoule vite… J’avoue que sur certains tomes j’ai lu en diagonale… J’aurais aimé un monde vampirique plus développé, bref une histoire plus approfondie et moins de romance… Mais apparemment c’est le genre qui veut ça. Mais ça n’en reste pas moins sympa à lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *