Hirano, Kohta. Hellsing. Tome 7

Tandis que le Letzt Batallion lâche ses hordes de monstres sur la capitale britannique, Alucard est en haute mer, incapable de revenir protéger sa maîtresse.

En attendant, la tâche est confiée à Victoria qui se bat sans laisser libre cours à sa rage caïnite. Pourtant, la sauvagerie de Zorin est telle que Victoria finira par sortir de ses gonds et assumer pleinement sa nature vampirique. Une erreur que Zorin paiera de sa vie avant de laisser Victoria partir pour le coeur de la bataille…

Un septième opus un peu décevant d’une série qui m’avait tenu sans problème en haleine jusque-là.

L’absence d’Alucard permet à l’auteur de s’intéresser à d’autres personnages de la série (ici c’est Victoria Seras qui se retrouve sous les feux de la rampe), mais force est d’avouer que sans son personnage le plus charismatique, la série subit une grosse baisse d’intérêt. Non que le « réveil » de Seras ne soit pas bien mené, mais cet album pêche surtout par une trop grosse prépondérance de bourrinage en tout genre, d’éviscérations et autres décapitations.

Certes Hellsing n’est pas particulièrement une série tendre, mais là ça frise le n’importe quoi. Le personnage de Seras est nettement plus intéressant que dans les précédents opus, on découvre quelques informations sur sa vie mortelle, mais tout cela est noyé dans un déluge d’hémoglobine qui a finit par me lasser durant la lecture.

Niveau dessin, c’est un peu pareil. Alors que le trait de l’auteur avait tendance à se préciser dans les précédents opus, là c’est vraiment décevant. Les cadrages ne sont pas forcément des plus maîtrisés, ce qui est dommage pour un album entièrement tourné vers l’action, et on finit par se perdre dans ce fouillis d’hémoglobine. Le dessin est lui aussi un ton en déçu du précédent opus, hormis en ce qui concerne Victoria Seras, particulièrement travaillé, et la seule apparition de Walter de l’album, où celui-ci semble rajeuni au contact de la bataille.

Un album mi-figue mi-raison donc. Attendons cependant le prochain opus, qui devrait voir Alucard reparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *