Young, Lee So. Model, tome 4

Ken raconte son enfance et son arrivée chez Muriel à Jiyae : elle apprend que c’était Eva qui s’occupait de lui dans son enfance. Vers l’âge de sept ans, Eva annonce à Ken qu’elle va devenir gouvernante, il surprend une conversation entre elle et le propriétaire du manoir. Apparemment, ils ont passé un marché mais de quel genre ?

Plus tard, Ken et Muriel font connaissance dans de bien étranges circonstances, l’enfant se prend à espérer que Muriel devienne son père…Mais il surprend le vampire en train de boire le sang de jeune femmes et comprend sa vrai nature, ses espoirs de former une famille ordinaire avec Eva et Muriel pour parents, s’écroulent !

Jiyye voit qu’il y a une relation assez étroite entre eux trois et se demande ce qui se cache là-dessous. Puis subitement Ken lui avoue son amour et tente de la forcer à y répondre. Voyant ses larmes, il abandonne. Muriel révèle le secret de Ken à Jiyae, et ne pouvant s’en empêcher, il l’embrasse. La jeune fille est bouleversée. Adrien apparaît à Muriel et essaie de le forcer dans ses derniers retranchements.

Nous arrivons à la moitié de l’histoire : la psychologie des sentiments est poussée assez loin, Ken, désespérément en manque d’affection, cherche un peu de réconfort auprès de Jiyae. Celle-ci, partagée entre ses sentiments pour Muriel et l’amitié que lui inspire le jeune homme, surtout sachant son secret, est déchirée. Son cœur appelle désespérément le vampire, celui-ci refuse l’évidence… Eva est également torturée pas son passé. Le mystère autour d’Adrien s’épaissit et quel est donc le secret de Ken, gardé avec soin par Muriel ? Sous la plume de l’auteure, on souffre avec les personnages, on se demande quel destin va être réservé au triangle amoureux, Jiyae va devoir choisir de mettre fin ou non à son supplice.

Muriel au début pour faire plaisir à Eva, a essayé de représenter la figure paternelle rassurante. Mais on ne peut effacer la vraie nature du vampire : il est surpris par Ken alors qu’il boit le sang de jeunes femmes. Il n’en est pas plus affecté que cela car c’est dans sa nature d’éviter de s’attacher aux humains.

L’auteure a essayé de faire du vampire un père mais apparemment sans trop de succès. Muriel est représenté comme un égoïste, qui continue à mener sa vie de débauche, durant l’enfance de Ken tout au moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *