Young, Lee So. Model, tome 1.

Jiyae est une jeune artiste peintre coréenne, étudiante sans histoire. Sa vie va être chamboulée par sa rencontre avec un vampire très mystérieux et attirant : Muriel. Le vampire l’ayant mordue, la jeune femme passe un pacte avec lui : en échange de son sang, elle aura le droit de faire un portrait de lui. Jiyae s’installe donc chez Muriel, c’est le début d’une étrange cohabitation. Au fur et à mesure du temps qui passe, elle découvre des pans de l’histoire de son mystérieux hôte…

Au tout début du manga, on a l’impression que l’invitation de Muriel est juste un jeu : il sent que Jiyae est attirée par lui et il veut voir jusqu’où elle est prête à aller pour lui plaire.

De son côté la jeune coréenne est certes attirée par le vampire mais il représente en même temps un défi artistique. Arriver à coucher sa beauté surnaturelle sur la toile, quelle gageure pour une artiste débutante…

Deux autres personnages très importants pour la trame de l’histoire : Eva, la gouvernante, une très belle femme, on ne sait pas exactement pourquoi elle consacre sa vie à Muriel ; et un jeune garçon : Ken, le « fils adoptif » de Muriel mais humain.

Jiyae va essayer de percer le mystère très épais autour de ces trois personnes liées par un lien mais lequel ? Supense, amour, drame forment la trame de ce premier tome, très attachant.

L’auteur de ce manga, Lee So Young, est donc coréenne, je ne connaissais que les mangas japonais et j’ai eu un « choc visuel » en découvrant le style coréen. Traits efféminés, bouche maquillée, cheveux longs, mains immenses pour les garçons, mêmes caractéristiques pour les filles.

Malgré cela, l’histoire, à la psychologie et aux sentiments très intenses (amour-haine qui lient les personnages) m’a tout de suite captivée. Lee So Yong a su faire d’une histoire de vampire plutôt banale, une histoire d’amour captivante. On se demande si Muriel admettra son attirance pour la jeune artiste, quand à elle, déroutée par le comportement du vampire, ses sentiments resteront confus jusqu’à la fin. Le récit tient sur sept tomes et l’histoire se poursuit toujours avec plus de mystères.

Le vampire présent dans cette histoire est a peu près classique sauf bien sûr dans sa représentation, on dirait plutôt une fille qu’un garçon mais cela a son charme. Sinon il a les attributs ordinaires : buveur de sang, ne supporte pas le jour…Psychologiquement, Muriel est resté très humain dans ses réactions et a peur d’éprouver à nouveau de l’amour pour quelqu’un et surtout pour une humaine. Il luttera jusqu’au bout de lui-même.

Une très belle histoire à découvrir, le manga coréen étant très peu connu en France et mériterait une meilleure reconnaissance. De plus l’auteur aime les personnages torturés mais fascinants. Certes, le dessin peut en rebuter plus d’un, mais les histoires sont de petits bijoux…

Une réponse à Young, Lee So. Model, tome 1.

  1. Léa dit :

    J’ai arrêté ce manga après les deux premiers tomes, et je le regrette… Du coup, cette chronique m’a donné envie de savoir le fin mot de cette belle histoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *