Young, Lee So. Model, tome 6

Jiyae, très joyeuse, fait ses préparatifs de départ, Muriel vient la voir et s’amuse à la torturer en lui disant d’oublier ses histoires de fleurs… Elle pense qu’elle n’arrivera jamais à finir le fameux portrait et se demande si elle n’a pas eu tort depuis le début. Muriel redevient le vampire cruel en honorant sa part de marché avec Eva, il mord Ken, qui deviendra un immortel comme lui. L’histoire d’Adrien et Eva et enfin révélée, on comprend pourquoi elle semblait si attachée à Ken. Celui-ci est enfin sur le point d’apprendre la vérité sur sa naissance.

Jiyae décide de forcer Muriel à être honnête envers elle et lui avoue ses sentiments… Cet avant-dernier tome est riche en rebondissement : les réponses sont enfin dévoilées sur le passé d’Eva, Adrien, Ken.

Le mythe du vampire cruel s’efface devant la peur d’éprouver encore un amour fou pour un humain. Muriel a beau être un immortel, il reste encore un homme plein de contradictions et de peur. Il tente de refouler tous ces sentiments enfouis depuis longtemps sous la créature cruelle qu’il croyait être devenu…S’est-il trompé lui aussi ?

Et pour Ken, son fils « adoptif », a-t-il fait le bon choix ? Car tout au fond de lui, Muriel est très attaché à Ken. C’était d’ailleurs pour lui qu’au début il avait invité Jiyae, il voulait réunir les deux jeunes gens mais c’était sans compter ses propres sentiments à lui…

L’auteur a su nous nous montrer que même un vampire peut encore ressentir des faiblesses humaines. J’ai bien aimé ce côté plus vulnérable qu’on ne nous montre pas souvent dans les autres récits. La cruauté et la bonté cohabitent toutes deux dans Muriel, pour bien nous démontrer que malgré la puissance surnaturelle des vampires, ils restent toujours humains quelque part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *