Wells, Jaye. Les aventures de Sabina Kane, tome 3 : Le démon de la vengeance

Ce troisième volet des aventures de Sabina Kane fait office de bonne surprise. Après un deuxième tome intéressant mais qui manquait parfois d’envergure, Le démon de la vengeance s’avère un roman riche en émotions. Afin d’arracher sa sœur Maisie des griffes de la terrible Lavinia, Sabina organise l’enlèvement de l’une des trois dirigeantes à la tête des lilim. Manque de chance, elle va capturer la mauvaise personne, ce qui compromet la suite des transactions. Et les choses se compliquent davantage lorsque la reine des feys commande une expédition à la Nouvelle-Orléans pour remédier définitivement à la menace des vampires.

Sur place, Sabina fait la connaissance de nouveaux alliés. Elle va aussi être amenée à découvrir qu’une société secrète complote dans l’ombre. Pour ne rien arranger, la caste de Nod la traque toujours. Lavinia se montre sous un jour plus redoutable que jamais, forte des nouveaux pouvoirs magique qu’elle a acquis en s’alimentant du sang de Maisie. La confrontation entre la Domina et sa petite fille semble inévitable.

Le démon de la vengeance permet de découvrir la cour de Maeve, la reine des feys, ainsi que les tensions diplomatiques entre les races obscures. Le démon Giguhl contribue toujours à faire sourire de par son humour. Les personnages de la pratiquante vaudou Zénobie et de son assistant fantasque Brooks apportent une fraîcheur appréciable à l’histoire. Sans oublier le couple lesbien formé par Mac & Georgia, respectivement garous et vampire qui vont aider les envoyés de Maeve à remplir leur mission, malgré quelques frictions. Cependant, c’est surtout la relation de Sabina et Adam qui retiendra les attentions. Le lecteur voit les sentiments de l’héroïne et du mage évoluer, sans que l’auteure ne brusque leurs rapports indécis. Histoire d’amour, ou pas ? Se gardant de tomber dans la facilité ou dans une surenchère sexuelle qui n’aurait pas ici sa place, Jaye Wells ferre l’intérêt de ses lecteurs.

Du dépaysement avec pour cadre la Nouvelle-Orléans, des méchants à gogo particulièrement inquiétants, des rebondissements et des sentiments… Le démon de la vengeance est un bon, très bon roman de fantaisie urbaine. Il est indéniable que la série gagne un peu plus ses galons à chaque tome, tandis que son univers s’étoffe. La suite des aventures de Sabina Kane promet beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *