Sasakishonen. Tsukihime. Tome 1

Victime d’un grave accident dans son enfance, Shiki a hérité d’un pouvoir aussi mystérieux qu’effrayant : il peut discerner les lignes de mort qui traversent chaque objet ou être vivant. En découpant ces lignes, il peut tuer et détruire avec une facilité déconcertante : sa lame s’enfonce comme dans du beurre dans le plus solide des matériaux. Malheureusement, ce pouvoir fait aussi monter en lui d’irrésistibles pulsions meurtrières…

Voilà un premier tome rondement mené à l’ambiance vraiment intéressante. L’ensemble tourne ici autour de la capacité du héros de voir des lignes zébrer aussi bien les objets que les être vivants. Ces lignes lui permettent de détruire ou tuer toute chose, sans aucune difficulté. C’est d’ailleurs en cédant à une forme de pulsion meurtrière qui semble lié à ces visions qu’il va rencontrer le vampire Arcueid. Les personnages sont assez intéressants, même si ce premier opus ne permet pas à l’auteur de leur donner encore tout le relief nécessaire. Néanmoins la série alterne avec une certaine réussite scènes de collèges, scènes familiales et scènes sanglantes ou le héros n’aura pas d’autre choix que faire appel à son « don » s’il veut survivre.

Le dessin est fin et précis, les personnages ayant un petit côté qui n’est pas sans rappeler les productions du studio Clamp. Pour le reste, l’auteur s’en sors assez bien, qu’il s’agisse de scènes contemplatives que des scènes d’actions. C’est d’ailleurs l’un des points intéressants de cet opus, qui mêle deux ambiance graphiques pour le moins différentes, sans pour autant nuire à la cohérence de l’ensemble.

Arcueid et le mystérieux Nero sont les deux vampires ici en présence. On comprend très vite que les vampires en question ont besoin de sang pour survivre (les meurtres commis à travers la ville sont là pour le prouver). Ils possèdent par ailleurs certains pouvoirs, dont celui de se régénérer (le délai variant selon la gravité de la blessure) où de commander à certaines créatures.

Au final, ce premier opus de Tsukihime est une très bonne entrée en matière, qui lance de nombreuses pistes aussi intrigantes les une que les autres, en mettant en place une galerie de personnages assez réussie. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *