Sasakishonen. Tsukihime. tome 9

Pour le moins affaibli par sa dernière confrontation avec Roa, avec qui il partage le pouvoir d’apercevoir les lignes de vie, Shiki convainc Ciel de l’amener sur les lieux du combats, alors qu’Arcueid envisage d’affronter sa Némésis seul à seul. A bout de force, la princesse vampire parvient encore à tenir tête, mais pour combien de temps ? Ses pouvoirs lui suffiront-ils à vaincre une fois pour toute Roa, dont les pouvoirs semblent croitre à chaque instant, surtout depuis que la pleine lune à fait son apparition dans le ciel ? Shiki est-il assez fort pour seconder Arcueid et s’impliquer dans la bataille ? Le laissera-t-elle faire ?

Avant-dernier tome pour la série de Sasakishonen, exclusivement consacré au combat qu’on attends maintenant depuis plusieurs tomes : le duel entre Roa et Shiki/Arcueid. Peu de révélations dans cet opus donc, mais un face à face totalement maîtrisé, qui montre enfin Shiki sous son véritable visage, alors qu’il laisse ses pouvoirs prendre le dessus en lui. Ciel, toujours présente en arrière-plan, a finalement accepté de laisser la princesse vampire et le jeune garçon prendre les devants, mais reste prête à intervenir pour achever Roa, ou reprendre le flambeau si les deux combattants ne parvenaient pas à l’arrêter. Les différents camps en présence et leurs objectifs propre sont donc maintenant évidents, et c’est notamment à travers ces différences que va se dessiner la résolution finale.

Niveau dessin, on est dans la droite lignée des précédents opus. Le trait est fin et dynamique, assez maîtrisé, ce qui permet à l’auteur de conserver une bonne lisibilité à son histoire, même si les attaques s’enchaînent dès les premières planches. La violence physique mis en scène dans de cet opus le rapproche d’un Hellsing, même si la touche de romance est plus présente que dans la série susnommée.

Concernant le mythe du vampire, on apprend ici que la lune comme l’absorption de sang décuplent les pouvoirs des vampires, leur permettant de plus facilement se régénérer. Il n’en reste pas moins que, aussi résistants soient-ils, les vampires de cet univers peuvent être détruits, notamment si on parvient à localiser leurs lignes de mort et à les transpercer avec une lame ou un objet pointu.

Neuvième et avant-dernier opus, qui nous permet enfin d’assister à la bataille tant attendue, alors que chacun des personnages principaux à pris ses résolutions et a décidé de faire face à son avenir. Rondement mené, sans temps mort malgré quelques scènes de repos plus contemplatives, on attend la conclusion avec impatience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *