Kari, Erika. Vampire Doll, tome 1

Nouvelle série sur les vampires qui s’annonce chez Soleil Manga. Pas banal du tout pourtant, car là le grand vampire qu’était Guilnazan se retrouve dans la peau d’une superbe poupée douée de vie mais dénuée de pouvoirs. L’exorciste, un jeune homme déjanté qui adore les tenues très féminines va l’employer comme bonne à tout faire au grand dam du vampire. Mais peu à peu Guilnazan va découvrir les charmes d’une vie familiale avec la sœur de Kyôji, véritable ange de pureté, et va même aider l’exorciste dans quelques missions périlleuses. En échange, il a droit à quelques gouttes de sang qui peuvent lui rendre sa véritable apparence pour quelques minutes. Et grâce à eux, il retrouvera même quelqu’un de cher à son cœur…

Ici les caractéristiques du vampire restent classique mais avec quelques plus : il a toujours besoin de sang pour récupérer ses forces, il n’aime pas le jour et sort la nuit, une force terrible l’anime et il disposait de pouvoirs magiques dans son ancienne vie. Là tout ce qu’il a c’est le pouvoir de faire apparaître des fleurs ou des gâteaux… Lorsqu’il est sous la forme de la poupée Guilna, il ne possède plus aucun pouvoir même si le récit laisse entendre qu’il pourrait en récupérer quelques uns…

Côté graphisme : je suis complètement séduite par les dessins de l’auteur, souci du détail avec les habits féminins ou même masculin, le côté un peu gothique, les rubans, dentelles… Les personnages sont magnifiques, lorsqu’on regarde la poupée Guilna et le souci du détail avec ses longues anglaises, ses rubans en forme d’ailes de chauve souris et surtout le visage, de grands yeux expressifs, des longs cheveux, traits fin, un régal pour les yeux !

Et pout terminer une note sur l’humour déjanté du manga : entre Kyôji qui est dingue de tout ce qui touche à la gente féminine, son frère à moitié fou, les ennemis complètement loufoques, l’expression tordante des personnages, un must. Franchement on rit beaucoup dans cette histoire mais qui laisse présager quand même des côtés sombres…

Soleil Manga nous offre encore une belle œuvre, avec une couverture représentant Guilna qui est magnifique. Présentation soignée, histoire vraiment intéressante, j’ai hâte de connaître la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *