Kari, Erika. Vampire Doll, tome 2

Ici, le manga est divisé en plusieurs histoires, riches en intrigues et rebondissements, qui permettent d’en savoir un peu plus sur le passé des deux frères ennemis et de faire apparaître de nouveaux personnages. Dans la première histoire, il est question des deux frères et de ce qui les a amenés à mener des vies séparées, ensuite la deuxième est assez amusante avec une compétition de cuisine entre tous les membres de la maison.

La troisième montre un nouvel aspect de l’évolution du vampire, c’est Halloween et si Guil-na-zan parvient à trouver « le roi des citrouilles », il pourra faire n’importe quel vœu… La quatrième met en scène deux nouveaux personnages et éclaire d’un jour nouveau les poupées qui renferment l’âme d’une personne. Apparemment la situation est plus compliquée que ne veut bien le laisser penser Kyôji, qui à la grande surprise de tous n’en était pas à sa première réalisation avec Guil-na-zan…

Dans cette épisode, pour les pouvoirs vampiriques, peu de révélation sauf que Guil-na-zan maîtrise la magie d’un seul élément, le feu : il manie la foudre des enfers mais pour les autres éléments : terre, eau, air, ses pouvoirs seraient limités… Il soulève aussi un autre point, il peut survivre grâce au simple souffle de la nature mais il aime le sang car celui-ci lui apporte des pouvoirs particuliers…

Côté graphisme : rien à redire, toujours aussi bien fait que ce soit dans les situations comiques ou lors des combats. Le style gothique est toujours bien présent, dans les habits dont les détails sont finement exécutés. Le trait est fin, taillé à la serpe, pourrait-on dire mais vraiment agréable et correspondant tout à fait à l’ambiance du manga.

L’humour est un peu moins présent dans les histoires principales, où le ton s’est un peu noirci, mais toujours présent dans la kyrielle de petites histoires secondaires qui jalonnent le manga. Elles sont vraiment agréables à lire, et on l’impression d’être dans un autre univers mais avec les mêmes personnages.

L’histoire progresse lentement mais sûrement, j’ai hâte de voir ce que l’auteur nous a concocté pour la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *