Shirodaira, Kyo – Kimura, Yuki. Vampire Chronicles, Tome 8

Avec la libération de la reine vampire, c’est une quête de plus de mille ans qui prend fin… En apprenant de la bouche d’Adelheid ce qui s’est passé le jour terrible où sa magie s’est déchaînée, bouleversant le destin de tout un peuple, Morishima prend la mesure des réelles motivations d’Akabara. Mais les révélations ne sont pas terminées, car Adelheid a également été le témoin de l’acte barbare par lequel tout a commencé : l’assassinat de Stella…

Un huitième tome franchement intéressant qui, s’il ne fait pas vraiment avancer l’intrigue, n’en lève pas moins le voile sur les derniers mystères qui subsistent autour de l’errance du roi-vampire et la naissance du cygne noir. Dans la lancée du précédent opus, où le réveil d’Adelheid s’avérait être une bonne occasion de révéler la vérité sur la lune corrosive et les desseins réels du roi vampire, ce second tome poursuit sur cette lancée en remontant jusqu’à la mort de Stella, l’humaine dont Red-Rose Strauss était tombé éperdument amoureux.

Si on peut regretter les changements de camp et les revirement un peu rapide de certains personnages, il n’en reste pas moins que les révélations successives sont bien amenés, et préparent plutôt bien le terrain pour le final. Le 9e tome étant le dernier opus de la série, on devrait y assister à un duel au sommet entre le couple formé par le roi et la reine vampire et les Fios. La relation entre les différents factions en présence évolue également dans ce tome, car les ambitions réelles de GM pour le peuple dhampire sont révélés aux intéressés, ce qui risque fortement de changer leur manière d’agir.

Le dessin est assez bon, fin et expressif, même si la petite touche clampienne (nez et oreilles pointus, grands yeux) est toujours aussi présente. On pourrait juste regretter le mande de décor des scènes contemporaines, par rapport aux scènes du passés qui semblent plus travaillées au niveau des décors.

Un huitième tome dans la droite lignée des précédents, qui répond (normalement ?) aux dernières questions et préfigure un final pour le moins riche en rebondissement. Une série toujours aussi agréable à lire, donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *