Shirodaira, Kyo – Kimura, Yuki. Vampire Chronicles, Tome 3

Les dhampires sont sous le choc : après avoir attendu plusieurs décennies le retour du cygne noir, ils voient Akabara leur échapper encore une fois ! Bridget décide donc de faire d’une pierre deux coups en tuant le cygne noir et en profitant de la faiblesse du roi vampire pour l’achever. Mais, au beau milieu du combat, un individu masqué fait son apparition : il s’agit de maître GM, l’homme qui contrôle dans l’ombre toutes les affaires de la planète. Et lui aussi se range du côté de Strauss ! Pire, il met les dhampires sous surveillance militaire…

Un troisième tome plutôt réussi niveau scénario pour cette série qui gagne en richesse au fil des albums. Après un premier opus un peu trop « déjà vu », le précédent tome a complètement bouleversé la donne, et ce n’est pas celui-ci qui verra l’histoire ralentir. De nombreuses révélations (notamment sur la relation entre Akabara et la reine des vampires) vont venir bouleverser les plans des différents protagonistes, jusqu’à une fin pour le moins surprenante qui va permettre au lecteur de comprendre la place de GM dans la trame. Les personnages gagnent un peu en profondeur, se font moins caricaturaux. On sent également que tout n’est pas encore dit, et que beaucoup cachent encore des secrets qui risquent fort de créer d’intéressants retournements de situation.

Le dessin est fidèle aux deux premiers opus, même s’il semble ici s’affiner. A l’aise dans les scènes d’action comme dans les moments plus reposant, le dessinateur a certes un trait moyennement original, mais celui-ci ne gâche en rien la lecture. C’est cependant le point faible (selon moi) de la série jusqu’ici : il est parfaitement dans la lignée des autres séries de chez Square Enix.

Le mythe des vampires est ici décrit dans la droite lignée de ce qui avait été ébauché dans les premiers opus. Les vampires avaient une organisation monarchique jusqu’à ce que la reine soit emprisonnée, et que le roi abandonne son royaume pour la rechercher. Les humains se sont dès lors mis à pourchasser vampires et dhampires, les rendant responsables de la folie de la reine. De là naquirent, comme l’explique Bridget dans ce tome, une bonne partie des croyances sur les vampires. Car si les vrais vampires ne peuvent se mouvoir en journée (et que les dhampires ne le peuvent qu’avec peine), il en va tout autrement pour la relation entre les vampires et le sang, ainsi que des effets des croix sur eux.

Un troisième opus accrocheur, malgré un dessin peu original, qui confirme le potentiel scénaristique de cette série. Après un premier tome peu surprenant, les auteurs ont très bien su négocier un bon nombre de revirement, et promettent beaucoup de surprises pour les opus à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *