Shirodaira, Kyo – Kimura, Yuki. Vampire Chronicles, Tome 4

Réduit à l’impuissance par Bridget, GM lui révèle, ainsi qu’à Laetie, pourquoi il a besoin du roi vampire et de son épouse : Un peuple extraterrestre cherche à s’emparer de la Terre ! Le plan est simple : se servir de la puissance phénoménale des vampires pour éradiquer la menace. Hélas, les choses ne se passent pas comme prévu… Le cygne noir découvre que si Strauss tient tant à retrouver Adelheid, ce n’est pas pour la libérer. Mais au contraire pour la tuer de ses propres mains ! Sa quête romantique et désespérée ne serait-elle donc qu’une sombre histoire de vengeance ?

Un quatrième opus qui poursuit de manière sympathique cette série. Alors que le premier opus pouvait sembler un peu déjà-vu, le scénario s’est peu à peu affiné pour dériver avec ce tome vers un mélange de fantastique et de SF plutôt bien réussi. Le léger fond d’humour représenté par des personnages comme GM ou Laetie s’intègre bien à l’ensemble, sans tomber dans le ridicule. Et alors qu’on pouvait penser avoir cerné la plupart des motivations des différents protagonistes, de nouvelles révélations surgissent au cour du volume, prouvant que l’histoire n’est pas aussi évidente que ça, et que le scénariste a encore des cartes intéressantes dans son jeu.

Le dessin est dans la lignée du précédent opus, plus affirmé que pour les deux premiers volumes de la série. Néanmoins aussi homogène soit-il, il n’apporte pas grand chose à l’ensemble, car est complètement conforme aux style des autres productions du même studio. Un travail plus que correct à ce niveau donc, mais rien de vraiment personnel, l’auteur collant au plus près aux styles de ses collègues.

Le roi vampire explique deux ou trois choses intéressantes vis à vis de sa condition de vampire dans cet opus. S’il éprouve quelques faiblesses en journée, il peut cependant se déplacer sans trop de mal durant celle-ci. Il ne craint pas les crucifix et n’a pas besoin de boire de sang pour survivre. Par ailleurs, Bridget, en détaillant ses motivations à un de ses alliés humain, va faire intervenir un rituel capable de redonner vie humaine aux dhampires et vampires…

Au final, ce quatrième opus est d’un bon niveau, et poursuit avec quelques innovations la série de Square Enix. L’ensemble n’est pas incroyable mais se laisse lire bien agréablement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *