Matsumoto, Koji. Higanjima, l'île des vampires. Tome 7

Aki, qui s’est séparé de ses amis, rencontre l’immense prêtre masqué qui a appris à son frère à survivre sur l’île d’Higanjima. Mais tandis qu’ils discutent, de nouvelles créatures font leur apparition : les défunts, et parmi eux, son vieil ami Pon.

Il s’agit de démons « ratés ». Ils se présentent comme des grappes de têtes autour d’un corps humain, et son extrêmement dangereux. Il s’agit là d’une nouvelle déclinaison des vampires, un peu étrange, mais surtout énigmatique. En effet les pouvoirs réels de ce type de créature ne sont pas vraiment développés ou expliqués. Aki se retrouve donc face à Pon, qui vit ses dernières minutes de conscience, et va obliger Aki à faire un choix crucial…

C’est curieux, mais on a l’impression que Matsumoto ne sait pas trop où il va. Il prolonge le séjour d’Aki sur l’île et pour relancer l’intrigue, introduit de nouvelles horreurs. A ce niveau-là, les déclinaisons potentielles sont innombrables. Ainsi une grande partie de ce tome 7 tient dans le face à face entre Aki et Pon. Quand un auteur daléye autant son propos, ce n’est pas forcément bon signe…

Un tome en demi-teinte, où l’intrigue, mis à part l’apparition d’une nouvelle créature, ne connaît pas beaucoup d’avancées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *