Briggs, Patricia. Mercy Thompson, tome 1. L’appel de la lune

Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine.  » En effet, Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement…

Ce premier volume de la série Mercy Thompson est mon premier contact avec la collection Milady, nouveau fer de lance des éditions Bragelonne. Alors que j’étais pour le moins dubitatif, je dois avouer que ce premier opus est rudement efficace dans le genre. L’histoire nous transporte dans un monde où la plupart des peuples des mythes ont fait leur coming-out, des gremlins aux sorcières en passant par les vampires. Seuls les loups-garous restent pour le moment inconnus du grand public.

L’héroïne est une changeuse, un être capable de se transformer en coyote. Par son intermédiaire, le lecteur va se retrouver entraîné dans une sombre histoire d’enlèvement chez les loups-garous, où la plupart des peuples précités vont avoir leurs rôles à jouer. Niveau écriture, c’est pour le moins agréable à parcourir, sans être non plus férocement original ou novateur. Mettons que le style de l’auteur colle bien à son univers et à son histoire. Beaucoup risquent de trouver ici une resucée de Buffy contre les vampires, et il est vrai que certains parallèle peuvent facilement être faits, mais l’univers est très différents (les être magiques sont pour la plupart connus des gens normaux, même s’ils sont peu appréciés).

Les vampires présents dans ce premier tome sont somme toute très caractéristiques. Ne vivant que la nuit, ils sont avides de sang et possèdent certains pouvoirs psychiques non négligeables. Leurs morsures sont ainsi à même d’hypnotiser les victimes, rendant celles-ci plus dociles. Ils craignent les symboles religieux s’ils sont portés avec une certaine foi. Comme leurs cousins garous, les vampires semblent s’organiser en groupe. Appelés essaim, ces regroupements se font sous l’égide d’un maître vampire, et peuvent être assez étendus.

Un premier tome assez intéressant, qui pose les bases d’un univers intéressant, sans être non plus ultra-original. La série faisant a priori un tabac outre-atlantique, j’attends de pied ferme la suite.

6 réponses à Briggs, Patricia. Mercy Thompson, tome 1. L’appel de la lune

  1. Spooky dit :

    Ah ça a l’air pas mal effectivement… Mais euh… des gremlins ?

  2. Vladkergan dit :

    J’aurai du préciser qu’il s’agissait du gremlin originel, non de la resucée signée Joe Dante.

    Wikipedia est plus prolixe que moi à ce sujet :

    Les Gremlins sont des créatures imaginaires d’environ 70 cm, malveillantes, involontairement amusantes. Elles émanent d’une légende de l’aéronautique militaire, née en Grande-Bretagne durant la Seconde Guerre mondiale et servant à justifier les incidents dont étaient victimes les pilotes de chasse de la RAF : les Gremlins détériorent les voilures, cassent les moteurs… Les Gremlins apparurent dans l’œuvre de fiction de l’écrivain Roald Dahl en 1943, fiction toujours non traduite en français de nos jours.

    Source : fr.wikipedia.org/wiki/Gre…

  3. Elfie dit :

    Juste une petite rectification Mercy ne peut pas se changer en loup garou mais en coyote. Perso j’ai adoré la série et ce n’est que le début. Le tome 3 Le baiser du fer vient d’ailleurs de sortir.

  4. roby8 dit :

    Même si l’héroine n’ est pas très puissante;ses histoires sont tout de même passionante.Par contre je ne comprend pas pourquoi Mercy ne peut que se transformer en coyote?

  5. Angel dit :

    Mercy ne peut que se tranformer parce qu’elle est une coyote… C’est sa nature. Mais elle a été élevée par une meute de loup-garou.

  6. jenny dit :

    je viens de terminer le tome 5 et il est génial, Mercy parrait si fragile et pourtant elle est une dur à cuire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *