Whedon, Joss. Angel. Saison 2. 2001

Lors de la saison 2, Whedon commence à forger la mythologie propre à Angel en s’éloignant de plus en plus de l’univers original de Buffy. Pour ce faire, il use de flash-backs nous ramenant dans la vie du vampire alors qu’il n’était qu’un jeune irlandais en révolte contre son père. Au fil des épisodes, on assistera à sa rencontre avec Darla, sa transformation, celle de Drusilla et enfin sa rencontre avec William le Sanglant qui allait bientôt devenir Spike. Un bon moyen, également, de fidéliser les fans de la première heure, ceux regardant également Buffy, et pour qui toutes ces questions sur le passé d’Angel étaient restées sans réponses.

Whedon, Joss. Angel. Saison 2. 2001

Pourquoi tous ces rappels ? Simplement parce que Wolfram & Hart a un plan pour contrecarrer leur plus grand ennemi : ramener Darla. C’est Angel qui tué de ses propres mains son ancienne compagne dans l’épisode 7 (Alias Angelus/Angel en V.O) de la saison 1 de Buffy. Le plan est que Darla en couchant avec Angel ramène sa version maléfique : Angélus. L’acte consommé, Angel reste le même et Darla comprend qu’elle n’est pas son amour véritable. Désabusée et mourante (la syphilis qui avait commencé de la tuer quelques siècles auparavant se déclarant à nouveau) elle tente de se repentir avant de renoncer et de redevenir vampire grâce à l’intervention de Drusilla. Angel, profondément perturbé et en quête de vengeance contre Wolfram & Hart ira même jusqu’à renvoyer son équipe et pousser au massacre Darla et Drusilla qui anéantissent la plupart des associés de la firme (Lilah et Lindsay mis à part). Si Darla n’a pas ramené à proprement dit l’Angel maléfique, elle a tout de même fait ressortir tout ce qu’il y avait de plus mauvais chez lui. Angel comprend qu’il doit revenir vers son ancienne équipe et demande à réintégrer Angel Investigations, désormais dirigée par Wesley.

Après le bon vieux temps, l’autre arc majeur de la saison est consacré à la nouvelle ère : lorsque Cordelia est aspirée dans le monde parallèle de Pylea, elle en revient avec deux personnages récurrents : Groosalug, son prince charmant (et sérieux concurrent héroïque d’Angel) et Winnifred « Fred », personnage attachant de scientifique loufoque totalement dévouée à son sauveur et qui finit par intégrer l’équipe à temps complet.

Whedon, Joss. Angel. Saison 2. 2001

Whedon, Joss. Angel. Saison 2. 2001

Pylea est le monde d’où provient Lorne (Krevlornswath of the Deathwok Clan), autre personnage récurrent apparaissant dans cette saison. Surnommé « l’hôte », c’est un démon vert qui a le pouvoir de lire l’avenir de ses clients lorsqu’ils chantent devant lui, ce qui amène quelques scènes d’anthologie où l’on apprend qu’Angel est particulièrement féru du crooner Barry Manilow. Le Caritas, son bar, est un sanctuaire où toute violence est bannie, ainsi Angel peut à loisir y puiser des informations et parfois faire des rencontres surprenantes.

Whedon, Joss. Angel. Saison 2. 2001

Whedon, Joss. Angel. Saison 2. 2001

Charles Gunn est le premier personnage de la saison à rejoindre l’équipe, d’abord en freelance puis à plein temps, ex gamin des rues responsable d’un gang, il a une vendetta contre les vampires qui ont transformé sa sœur mais se lie rapidement d’amitié avec Angel qui lui a sauvé la vie. C’est un atout majeur de l’équipe d’Angel investigations car il connait les moindres recoins sombres de la ville.

Ce tiraillement entre son passé et son présent pousse Angel à emménager à l’hôtel hanté Hyperion (Episode 2 saison 2 : L’hôtel du mal / Are You Now Or Have You Ever Been ? en v.o). Véritable bijoux des années d’or du cinéma Hollywoodien, il est à l’abandon et réputé hanté. Angel y revit son propre séjour, des années plus tôt, ayant mené à son lynchage en public. Son emménagement est le symbole de sa volonté d’affronter ses démons passés.

Whedon, Joss. Angel. Saison 2. 2001

Tout dans cette saison amène vers la rupture avec l’univers de la série Buffy : Cordélia devient un personnage mûr, de moins en moins superficiel, Faith est en quête de rédemption au fond d’une cellule de prison, et le personnage d’Harmony fait une apparition (épisode 17 Amie ou Ennemie / Disharmony en V.O) qui prouve à quel point on est loin de Sunnydale. Le cross-over final est symbolique de la distinction des univers puisque Willow arrive en plein milieu d’une scène de joie porteuse de la nouvelle de la mort de Buffy.

Une conclusion qui laisse en suspend beaucoup de questions : Darla est en liberté, Angel affaiblit par la mort de l’amour de sa vie, une réaction est à attendre de la part des survivants de Wolfram & Hart… Une saison de transition donc, à l’atmosphère de plus en plus noire, pleine de nouveaux personnages tout cela encadré par une réalisation téméraire qui fera germer une saison 3 explorant plus en profondeur ces thèmes fondateurs d’une mythologie propre à la série.

Bonus vidéo : la séance Karaoké d’Angel (s2ep1) :

Une réponse à Whedon, Joss. Angel. Saison 2. 2001

  1. Malicia dit :

    Belle analyse 😉
    Ce qui me plait dans Angel (et qui a bien du plaire aussi aux acteurs), c’est que le principe du spin-off est vraiment bien exploité, des personnages secondaires de Buffy se révélent : Cordélia, Weasley, Harmony (enfin…), Spike, Faith… Il y a également des rappels réguliers à Buffy, avec l’annonce de sa mort, et avec d’autres événements que tu n’as probablement pas encore vu (j’ai suivi toutes les saisons d’angel donc je vais éviter de te spoiler :p). C’est vraiment bien ficelé tout ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *