Whedon, Joss – Chambliss, Andrew – Jeanty, George. Buffy contre les Vampires, saison 9. Tome 5 : Le Noyau

Dawn malade, Willow, Alex et Buffy resserrent les rangs pour trouver une solution, et empêcher la Clé de disparaître de la surface de la Terre. Mais l’intérêt de Simone et Séverin pour le livre de Giles leurs offre une piste inespérée : l’existence et la localisation du Puits sépulcral, où sont enterrés les premiers démons à avoir foulé de leurs pas la planète Terre. Pénétrer dans les profondeurs de ce lieu risque pour autant de ne pas être une partie de plaisir, car les anciens démons encore en activité entendent bien empêcher la Tueuse de perturber une nouvelle fois l’équilibre du monde.

La saison 9 comics de Buffy s’achève donc avec ce sixième recueil VF, qui reprend le TPB américain à l’identique. Et si la saison 8 avait été victime de certaines baisses de qualité, le fanboy que je suis ne peut que savourer cette fin de 9e saison, qui renoue avec les grandes fins apocalyptiques du show TV, et démontre une nouvelle fois la cohérence de l’univers et de ses spin off. On y retrouve ainsi autant des personnages anciens de la série mère (D’Hoffryn), d’autres issus d’Angel (Illyria), et des personnages habituels qui avaient quitté la trame principale depuis quelques épisodes, pour aller faire un tour dans Angel & Faith, voire disposer de leur propre spin off. Et l’enchaînement de tout ça est une fois de plus redoutable, cohérent et parfaitement maitrisé.

On apprend ici que les vampires ont un ancêtre unique, une créature démoniaque, enfermée dans le Puits sépulcral, qui serait le premier d’entre eux. Une créature gigantesque à l’immense pouvoir qui est l’ennemie absolu de la Tueuse. Pour le reste, l’absence de magie, responsable de l’avènement des zompires en lieu et place des vampires, pourrait bien arriver à son terme. Mais quel serait alors l’impact sur les deux races vampiriques ?

Un dernier tome d’un très bon niveau, supérieur au final de la saison 8 et qui confirme l’amélioration significative de la qualité de Buffy au format comics, amélioration qu’on avait déjà pu ressentir à la lecture des différents spin off. Que dire d’autre, sinon vivement la saison 10 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *