Whedon, Joss. Angel. Saison 1. 2000

Lorsque Angel quitte Sunnydale et la série Buffy the vampire slayer après la troisième saison, Joss Whedon a déjà son spin-off en tête. Buffy étant une série centrée sur l’adolescence et le passage à l’âge adulte, Whedon voulait démarquer son spin-off en proposant une ambiance beaucoup plus adulte, noire et urbaine. C’est ainsi qu’Angel (et David Boreanaz, qui l’interprète toujours) fonde son agence de détective privé à Los Angeles.

La première saison sert principalement à poser les bases, et parmi celles-ci, la mégalopole prend des airs de personnage à part entière. Tentaculaire, la ville propose une nouvelle interprétation des monstres qui peuplent l’univers du buffyverse et City of angels, premier épisode de la série est quasiment uniquement consacrée à cette ville, du monologue de départ à l’image de fin où, un fondu mélange des prises de vues de la ville et Angel, debout sur le toit de son immeuble, qui lui lance un véritable défi : « I’m game ».

Whedon, Joss. Angel. Saison 1. 2000

C’est d’ailleurs avec le personnage le plus perdu de Buffy qu’Angel trouve du réconfort : une Cordélia ruinée, attirée par la lumière d’Hollywood. Elle essaye de percer comme actrice mais survit à peine, bientôt, elle s’incruste à sa manière dans la vie du vampire, d’abord pour lui soutirer un job et ensuite par réelle amitié pour lui et pour Doyle.

Whedon, Joss. Angel. Saison 1. 2000

Allen Francis Doyle est la troisième partie du trio, élément clairement comique au début de la saison qui se révèle doux amer par la suite lorsque son lourd passé est révélé. Demi-démon, il n’appartient à aucune race, rejeté par les deux, souffrant d’un divorce difficile et de visions dont il ne sait que faire, l’arrivée d’Angel représente pour lui la salvation. C’est à travers l’aide qu’il apporte au vampire qu’il s’arme d’un courage allant crescendo jusqu’à son sacrifice final (épisode 9 Hero). C’est un autre personnage connu qui « prendra sa place » et comblera la place vacante du trio, Wesley, fraîchement renvoyé du conseil des observateurs se prétend « rogue demon hunter » s’habille en cuir, mais ne semble pas avoir véritablement changé. Angel aura le même rôle pour lui que pour Doyle, du moins en saison 1.

Whedon, Joss. Angel. Saison 1. 2000

Whedon, Joss. Angel. Saison 1. 2000

Autre nouveau personnage et allié d’Angel, la femme policier Kate Lockley, figure de la femme forte et blonde captivant notre héros qui n’est pas sans rappeler fortement une de ses ex… L’espoir de relation sentimentale entre les deux est vite éteint. Kate a pour principale utilité de lui rappeler constamment sa nature et ses crimes. C’est aussi grâce à elle que Whedon continue son hommage aux films noirs hollywoodiens, dont la coopération entre les détectives privés et la police est un élément principal.

Whedon, Joss. Angel. Saison 1. 2000

Ces 22 premiers épisodes sont rythmés par les nombreux cross-over, de personnages, mais aussi de gestes ou de voix, quand Angel appelle, Buffy décroche, chacun dans sa série respective. L’interaction entre les deux univers fonctionne toujours même si, peu à peu, l’incompatibilité se fait de plus en plus nette avec en point d’orgue l’épisode 8 I Will Remember you.

Whedon, Joss. Angel. Saison 1. 2000

Whedon, Joss. Angel. Saison 1. 2000

Whedon, Joss. Angel. Saison 1. 2000

Le rythme ressemble à celui des premières saisons de Buffy : un monstre à affronter par épisode. Un cas pour l’agence, la plupart du temps, mais aussi des revanches personnelles d’Angel. Le big bad de toutes les saisons confondues est introduit dès le premier épisode : Wolfram & Hart, cabinet d’avocats véreux et démoniaques, ennemis numéro 1 d’Angel investigations. Le cabinet est d’abord incarné par Lindsay McDonald (Christian Kane), bientôt rejoint par Lilah Morgan (Stephanie Romanov)

Une importance certaine est donnée aux visuels de la série, si les effets spéciaux de Buffy, un peu cheap lors de la saison 1, ont souvent été critiqués, ceux d’Angel sont soignés :

Whedon, Joss. Angel. Saison 1. 2000

Dans Angel, le vampire est un monstre comme un autre. A Los Angeles, nombre d’entre eux font partie du décor : ils sont intégrés à toutes les industries, notamment du spectacle, ils ont leurs propres bars et même des firmes d’avocats pour protéger leurs intérêts. Angel devra aussi se faire sa place : se positionner face aux pouvoirs en place dans la ville, faire alliance et reconnaître ses amis de ses ennemis.

Le dernier épisode, To Shanshu in L.A pose les bases de ce que sera la série pour les 4 saisons à suivre : la quête obstinée de rédemption d’Angel et son retour souhaité vers l’humanité. Le thème est amené à travers des story lines comme celle du joyaux d’Amara, un artefact qui permet rend les vampires invincibles, y compris par la lumière du jour. C’est donc une quête traditionnelle du mythe du vampire : le regret de l’humanité, la rédemption. Angel prend conscience de sa nature de guerrier, du long chemin qui lui reste pour atteindre son but et qu’il est surveillé par des puissances qui le dépassent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *