Landressie, Céline. Rose morte, tome 2. Trois épines

Nous retrouvons les héros du premier opus un peu plus de deux cents ans après. Peu de choses semblent avoir changé sauf que Rose réside à la cour de Russie, loin de son mentor qu’elle adorait tant…Pensant avoir été répudiée dans cette froide contrée, Rose s’est trouvée un compagnon, le prince Vassili, un hussard russe très beau et très froid.

Sur l’injonction de son mentor, Rose revient en son domaine pour apprendre l’existence d’un vaste complot visant directement les Arimath et plus particulièrement la maison d’Artus. Mais surtout, Rose doit affronter le mépris glacial des deux frères envers son nouveau compagnon et n’en découvrira pas tout de suite la raison.

Ce deuxième opus est tout aussi brillamment réussi que le premier, autant par son intrigue que par le langage très soutenu dont fait preuve l’auteure ! On apprend que très succinctement ce qui s’est déroulé durant les deux cents ans écoulés et peut-être qu’un peu plus de détails auraient ajouté à la compréhension de l’intrigue.

Au départ, on découvre donc une Rose furieuse contre Artus et un compagnon créé dans le but secret d’infliger une piqûre de jalousie à son ancien amant. Mais Artus ne livrera jamais véritablement le fond de sa pensée et son frère, pourtant très attaché à Rose, souffre de ne pas pouvoir dire la vérité à la jeune femme, tenu au secret par son frère qu’il est secret. L’autre intrigue est bien entendu le combat que vont livrer les deux frères et Rose contre les Lamies qui sont menés par « l’érudit », un ennemi mystérieux et redoutable…

On en apprend donc un peu plus sur les caractéristiques des vampires de cet univers. Rose a créé un nouveau compagnon, mais qui par sa « jeunesse » vampirique reste encore un nouveau-né aux yeux des autres vampires. Il porte sur lui en permanence une flasque de sang qui permet de lui redonner des forces. Sa force et sa vitesse sont en constante augmentation et il peut communiquer par la pensée avec sa maîtresse.

J’ai apprécié une nouvelle fois cette lecture délicate et stylée. L’intrigue sentimentale a été peut-être un peu longue à démarrer et à arriver à sa conclusion mais une fois terminée, on se rend compte qu’elle était indispensable à l’intrigue. Quant aux combats, ils sont violents et plein de suspense ! La maison d’Artus et son frère est gravement menacée…

Une très belle fresque historico-fantastique à découvrir, le troisième tome est attendu avec impatience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *