Hunter, Faith. Jane Yellowrock, tueuse de vampires, tome 2. La croix de sang

Suite à une prolifération de scions crées par un vamp sans foi ni loi qui laisse sa progéniture se nourrir sans vergogne parmi les humains, Jane est à nouveau embauchée par le Conseil de la Nouvelle-Orléans. Mais suite à des investigations plus poussées, elle se rend compte que cette affaire est mêlée à des enlèvements d’enfants sorciers qui remonteraient à plusieurs dizaines d’années…Peut-on mêler vampirisme et rituels magiques ? Dans quel but ? C’est ce que va devoir découvrir Jane en plus de sa propre quête d’identité…

Jane se voit à nouveau confier une mission délicate, sa meilleure amie Molly, sorcière de son état et maman d’une future magicienne redoutable, habite avec elle. Elle est d’abord prise à partie par Léon Pelletier qui ne lui pardonne pas d’avoir assassiné son fils ou la créature qui l’habitait. Ce léger incident passé, elle décide de se mêler à la faune locale pour essayer de trouver parmi les vampires, qui pourrait tirer profit d’une recrudescence de jeune vamp affamés sans foi ni loi. C’est là qu’elle découvre une très ancienne lignée « Les Fils de L’ombre », les premiers vampires…Une de ces créatures serait à l’origine de l’apparition des jeunes vampires ou parias qui sortent de terre depuis des années. Plus étrange encore, la magie serait de la partie et l’enlèvement de jeunes enfants magiciens, la source de rituels de magie noire…Et par-dessus-tout, ses visites à la chamane cherokee commence à lui faire entrevoir des bribes de son mystérieux passé…

Ici l’intrigue concernant les vampires devient plus complexe et nous fait remonter jusqu’à la source : on apprend que les premiers vampires se nomment les fils de l’ombre, ce seraient eux qui ont crée les vampires dotés de nombreux pouvoirs mais entachés d’une malédiction : la soif de sang, le pêché qui coule dans leur veine. Une Rédemption leur a été annoncée… D’autres vampires portent leur espoir sur la science et ont tenté des expériences effroyables : généralement un vampire nouvellement crée met une dizaine d’année à pouvoir apprendre à se contrôler, on l’appelle le « devoveo » mais certains ont eu l’idée de mélanger des gênes de sorcier pour pouvoir pallier à cette gêne, les jeunes vampires auraient ainsi pu retrouver leurs facultés plus rapidement… Quand à la fameuse Croix de Sang, c’est l’arme ultime que Jane devra utiliser pour vaincre un vampire à la puissance incomparable. Une arme sainte faite dans un bois légendaire…

J’ai vraiment apprécié la tournure de l’histoire, cette fameuse croix de sang dont le mystère n’est révélé qu’à la fin est vraiment une relique étonnante au passé remontant aux sources bibliques. On apprend comment ont été créé les premiers vampires et l’intrigue se tient jusqu’au bout. En dehors du récit principal, une jolie part est réservée à la vie intime de Jane, ses origines, sa relation avec sa « Bête » et une subtile touche de sensualité qui rend l’héroïne encore plus attachante.

J’ai hâte de lire le troisième tome, prévu en Octobre 2011 La Lame de la Miséricorde, tout un programme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *