Hino, Matsuri. Vampire Knight, tome 3

La Night Class accueille le patriarche, l’un des plus anciens membres du sénat vampirique, mais également le grand-père d’Ichijô, le vice-président de la classe de nuit. Entre le vieux vampire et Kaname, qui est un sang-pur, le face à face risque de faire des étincelles. Pendant ce temps, Zero reproche à Yuki son penchant pour Kaname. Cette dernière se remémore alors ses premières années à l’école, après que le vampire l’ait pris sous son aile et confié aux bons soins du directeur.

Troisième volet de la série vampirique manga phare des années 2000. Cet opus lève quelque peu le voile sur le fonctionnement interne de la société vampirique, et les structures qui la composent. On découvrira par ailleurs les premières années de Yuki à l’école, depuis son sauvetage par Kaname, jusqu’à ce qu’elle accepte de devenir chargée de discipline, aux côté de Zero. De quoi semer le doute quant à la relation réelle qui l’unit à Kaname, alors que Zero semble manifester une forme de jalousie, maintenant que Yuki a accepté de sustenter à ses besoins de sang.

Côté dessin, j’ai l’impression que le style s’affine et gagne en homogénéité. Il y a également moins de recours à des yeux de taille démesurée, et les scènes d’action qui émaillent le tome sont plutôt bien orchestrées.

Niveau vampirique, on découvre donc l’existence d’un Sénat composé des vampires les plus puissants des clans existants, composé pour l’essentiel des Level B, qui envient les pouvoirs dont disposent les sang-pur, les Level A.

Un opus particulièrement intéressant, qui creuse le passé de Yuki et Zero, ce dernier étant rattrapé par le drame qui a fait basculer sa vie à la fin du présent recueil. La suite ne devrait donc pas manquer d’intérêt, avec les personnages qui sont venus étoffer la galerie existante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *