Hino, Matsuri. Vampire Knight, tome 2

Zero s’éveille peu à peu à ses instincts de vampire, incapable de les contrôler malgré l’aide de Yuki et des Blood Tablets du directeur. Yuki cherche à comprendre ce qui arrive à son frère d’adoption, mais ce dernier reste toujours aussi taciturne. Lors d’une sortie à l’extérieur, tous deux tombent nez à nez avec un vampire incontrôlable. Alors qu’ils se défendent contre ce dernier, deux élèves de la Night Class interviennent et tuent ce qui s’avère être un vampire de type E : un vampire, autrefois humain, rendu incontrôlable par la transformation.

Deuxième volet de la série manga Vampire Knight, qui reste une des plus emblématiques de ces dernières années. Si on en sait encore assez peu sur les ambitions de chacun, l’épée de Damoclès qui pèse au-dessus de Zero est au cœur de ce volume, qui permet également de montrer que la Night Class, tout en veillant à respecter les règles du directeur, n’hésite pas à les enfreindre pour mener à bien ses buts (dont on sait encore peu de choses). Cette suite tend également à approfondir ce qu’on pouvait essentiellement considérer comme un énième triangle amoureux (entre Yuki, Zero et Kaname) est autrement plus complexe. À noter également l’apparition de nouveaux personnages, dont Toga Yagari, le chasseur de vampire qui fit l’éducation de Zero, issu lui aussi d’une famille de Hunter.

Niveau graphisme, le constat est assez similaire à celui du tome 1. Si je regrette parfois un manque d’homogénéité entre les cases, le style correspond bien à l’univers, et les cadrages sont assez dynamiques. Reste que l’aspect shojo (visible essentiellement dans l’absence quasi systématique de décor, au profit des seuls personnages) du dessin, qui transparaît dans le travail graphique autour des personnages vampiriques manque un peu d’originalité.

On découvre que la communauté des vampires est structurée en 5 niveaux (ou level), de A (les sang-purs) à E (le stade terminal des vampires autrefois humains qui ne parviennent plus à maîtriser leurs instincts). Les deux premières classes, A et B (des vampires issus de l’aristocratie), sont à la tête de la hiérarchie vampirique. On découvre également ici l’existence de chasseurs de vampires, dont l’objectif semble d’exterminer les classes E. Une discussion entre Zero et Kaname permet également de découvrir le pouvoir que recèle l’absorption de sang pour les vampires. Il semble par ailleurs exister un palliatif du sang humain, les Blood Tablet, qui permettent de freiner la transformation des level D en level E.

Un deuxième opus assez intéressant, qui donne un certain nombre d’informations sur la mythologie en place dans la série tout en complexifiant quelque peu les relations entre les personnages. En tout cas, le scénario ne manque pas d’intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *