Collectif, dirigé par P.N. Elrod. Philtres et potions

Ici sur les neuf nouvelles, quatre concernent plus précisément les vampires et c’est à celles-ci que je vais plus particulièrement m’intéresser : « L’œil doré d’Hécate », écrit par P.N Elrod est un spin-off de sa série « Vampire Files » qui met en scène le détective mort-vivant Jack Fleming. Jack est donc un vampire associé avec un humain détective Charles Escott. Ils sont engagés par une jeune femme qui souhaite récupérer un bijou maudit volé par sa cousine. Mais ce bijou a une particularité, les hommes sont maudits s’il le touche…Alors quoi de plus facile pour un homme mort que de récupérer cet objet ? Mais les femmes de la famille réservent bien des surprises ! Un bon récit, des personnages que l’on a envie de connaître davantage, surtout le mystérieux Shamus Riordan et bien entendu Jack, dont l’histoire demeure inconnue.

Ici notre vampire est donc très rapide, il peut se dématérialiser au grand dam de ses ennemis, les esprits faibles ou pris de boisson seront hypnotisés par son regard envoûtant et Jack bénéficie bien sûr d’une force supérieure à la moyenne. Ses faiblesses restent bien sûr la soif de sang qu’il assouvit grâce aux animaux et parfois peut être à de méchants ennemis, il peut être vulnérable au coup porté avec assez de force, il se déplace la nuit.

Ensuite « Bacon », écrit par Charlaine Harris, révélée par sa série True Blood, qui nous sert une appétissante nouvelle, mélange subtile d’humour noir et de mythologie… Dahlia, une somptueuse vampire, vient de perdre son mari Todd, loup-garou faisant partie de la meute Swiftfoot, assassiné par une meute rivale, les Ripper. Elle fait appel à une sorcière descendante directe de Circé la magicienne pour l’aider à se venger. Mais la fin de l’histoire ne se termine ra pas comme prévu et fait un splendide clin d’œil au mythe de l’homme transformé en pourceau…Bien écrit, un bon suspense maintenu jusqu’à la fin, avec un ton drôle et déapant, j’ai adoré retrouver la patte de Charlaine.

Ici Dahlia comme la plupart des vampires, ne se nourrit que de sang, peut léviter voire même voler et n’est pas sensibles aux allergies humaines…quoique, un certain sort de protection peut arriver à percer la solide cuirasse des vampires !

Vient ma préférée, « La marque des morts » par Faith Hunter car j’ai retrouvé une vieille connaissance ; cette nouvelle met en scène Jane Yellowrock et son amie magicienne Molly dans une sanglante poursuite de vampires. Ce récit avait brièvement évoqué dans le premier tome des aventures de Jane et ma curiosité avait été titillée, j’ai pu enfin découvrir cette histoire qui met en lumière la solide amitié régnant entre les deux femmes.

Des vampires nouveau-nés sèment la terreur dans la ville où vit Molly, une puissante sorcière de la terre, avec toute sa famille. Après un meurtre particulièrement sanglant, Jane Yellowrock, la redoutable tueuse de vampire va se mettre en chasse ! Mais la situation dégénère quand la propre sœur de Molly, enceinte, est enlevée. Il reste peu de temps aux deux femmes pour la sauver !

Ici nous découvrons que les vampires de moins de dix ans sont complètement fous s’ils ne sont pas tenus enfermés ou sous bonne garde par leur maître. Ils sont particulièrement cruels et vicieux et leur soif de sang est absolue ! Ils peuvent même se déplacer dans la journée tant qu’ils sont entièrement à l’abri de la lumière et du soleil. Leur faiblesse : se croire invulnérable mais la magie et une porteuse de peau vont peut-être se charger de les détromper…

Pour finir ce très bon recueil, « Sombres pêchés » par Jenna Maclaine, avec une très bonne idée : une puissante sorcière qui a gardé ses pouvoirs même en étant transformée en vampire. Cin Craven s’est octroyé un petit voyage à Venise en amoureux avec son mari Michael. Mais une bande de sorciers, cherchant vengeance va venir contrarier leur escapade romantique et ce sera l’occasion pour Cin de voir à quel point ses pouvoirs sont puissants…

Malgré son état de vampire, Cin a donc gardé tous ses pouvoirs de sorcière et fait partie des Justes : juge jury et bourreau dans le monde des vampires. Ils sont sous l’autorité d’un Grand Roi et doivent régler les problèmes inhérents à leur peuple tout comme les humains.

Cin se trouve engagé dans un combat contre un redoutable sorcier et va se découvrir une redoutable combinaison de pouvoirs magiques et vampiriques grâce à la Déesse de la Guerre Morrigan. L’apport des pouvoirs des non-morts renforce encore sa magie naturelle et fera d’elle un des plus redoutables combattantes…

Le point final : d’excellents récits, tous très bien écrits, avec un bon mélange de magie, de suspense, de cruauté, d’amour, d’humour, bref un recueil envoûtant qui vous enchantera comme la somptueuse couverture vous le laisse entendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *