Whedon, Joss. Buffy contre les vampires. Saison 5. 2001

Au cours de cette cinquième saison, Buffy devra entre autre s’opposer à Gloria, une déesse déchue d’une dimension démoniaque qui cherche à tout prix à retourner chez elle. Pour ce faire, elle a besoin d’une mystérieuse Clef, condensé d’énergie que des moines-sorciers ont soustrait à sa vue et ont transformé en quelque-chose dont elle ignore la forme. Quelque-chose qui risque de fortement modifier la vie de la Tueuse de Sunnydale. Par ailleurs, cette saison sera également l’occasion pour Buffy de rencontrer une célébrité du monde vampirique, à savoir le célèbre Dracula

Après une quatrième saison mi-figue mi-raison (notamment via la présence de personnages pas franchement attachant comme Riley ou des organismes comme l’Initiative), cette cinquième saison renoue (voire dépasse de loin) la qualité de la troisième saison et son final apocalyptique. Les personnages, qui ont passé une année à l’université, ont beaucoup mûri. Buffy, suite à sa rencontre avec la première Tueuse, va se poser de nombreuses questions sur sa destinée, sa place dans le monde. Le personnage de Spike va également prendre une certaine importance, et des personnages comme Willow (qui montre dans cette saison une partie de ses pouvoirs, et se révèle finalement moins adulte que les autres personnages), Anya ou encore Alex vont se révéler beaucoup plus profonds que dans les précédents épisodes. La mère de Buffy, ainsi que sa soeur Dawn, vont également avoir une lourde influence sur le déroulement de la saison et les péripéties en présence (et donner lieu à des épisodes ou le fantastique est réduit à une expression minimale, des épisodes vraiment bien pensés, introspectifs, plus orienté vers la réflexion que vers l’action).

Le vampirisme n’a dans cette saison pas autant d’importance que dans certaines saisons passées. Mais cette saison sera cependant celle de la rencontre entre Buffy et Dracula, lequel utilisera notamment certains membres du Scooby-Gang, les transformant en des ersatz de Renfield plutôt amusants. Par ailleurs, l’une des thématique forte de cette saison est lié au sang (celui de Buffy et de sa soeur notamment), et Spike aura, dans les derniers épisodes quelques phrases plutôt bien senti sur cette thématique, notamment sur sa relation en tant que vampire avec le sang. On apprendra également, en parlant de Spike, comment celui-ci a été transformé en vampire et à quelle occasion il mit à mort deux tueuses.

Après une quatrième saison plutôt plan-plan, cette cinquième saison renoue avec le succès, en creusant les personnages, qu’on sent devenir adulte. Les épisodes les mettront face à face avec les réalités du monde qui les entoure, réalités contre lesquels ils sont souvent plus démunis que contre leurs ennemis démoniaques.

Whedon, Joss. Buffy contre les vampires. Saison 5. 2001
Whedon, Joss. Buffy contre les vampires. Saison 5. 2001
Whedon, Joss. Buffy contre les vampires. Saison 5. 2001

2 réponses à Whedon, Joss. Buffy contre les vampires. Saison 5. 2001

  1. Tom-Tom dit :

    Un petit com’ pour la saison 5. LE bad le plus charismatique de la série à mes yeux : Gloria, la seule dont Buffy ne peut pas rivaliser véritablement (sans Willow, la tueuse était perdue).
    Et puis la saison, avec un épisode qui fait froid dans le dos "Orphelines"… Bouleversant !

    Des acteurs toujours investies et formidables. Ma saison préférée après la 6 !

    Comme la série me manque, son univers, ses personnages…

  2. Melisende dit :

    La disparition de la Maman de la Tueuse… rolala… j’ai pleuré là aussi !
    Le personnage de Dawn est très intéressant, ainsi que l’intrigue principale. Comme vous le dites si bien, une saison qui remonte le niveau après le côté "plan-plan" de la précédente !

    Meli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *