Jean Rollin

Jean-Michel Rollin Le Gentil naît 3 novembre 1938 à Neuilly-sur-Seine. Nourrit de cinéma et de littérature populaire d'avant guerre, le Capitaine Fracasse d'Abel Gance agit sur lui comme une vraie révélation. Son service militaire lui donnera l'occasion de s'initier à la réalisation. Après quelques courts-métrages qui passent inaperçus, mais témoignent déjà de la marque de fabrique du cinéaste, il sort son premier long-métrage en 1968 : Le viol du vampire. Le film est un des rares à sortir pendant les évènements de mai 1968, mais est très mal reçu, le public comme la critique ne comprenant pas cette œuvre non conventionnelle, alors que le titre aurait pu laisser croire à un film dans la lignée des productions de la Hammer.

Un instant hésitant quant à la poursuite de sa carrière, Jean Rollin décide malgré tout de poursuivre dans cette fois et sortira 3 films vampiriques dans les années qui vont suivre : La Vampire nue en 1969, Le Frisson des vampires en 1970 et Requiem pour un vampire en 1971. La critique est toujours aussi hostile, et des difficultés financières poussent le réalisateur a prendre un pseudonyme et à s'essayer au cinéma érotique. Il reprendra cependant son nom pour deux films dans les années 70, dontLèvres de sang avec l'acteur Jean-Loup Philippe qui deviendra un des visages récurrents de son œuvre. A nouveau, c'est un échec commercial, qui obligera le réalisateur a se cantonner au cinéma pornographique durant le reste des années 70, date à laquelle le classement X va profondément modifier le milieu du cinéma érotique et pornographique. Jean Rollin prend alors le pseudonyme de J.A. Lazer et sort quelques films de genre (thriller, fantastique, comédie) dont La morte vivante. Plusieurs des films de cette époque sont produits par la société Eurociné, dont le culte Le lac des morts-vivants. A cette époque, il réalise également Fascination, à nouveau un film avec des vampires dont Brigitte Lahaie est une des actrices principales.

Les années 80 voit le réalisateur s'attaquer en tant que scénariste au 6e volet des aventures d'Emmanuelle, la saga érotique bien connue. En 1993 il s'essaie une dernière fois au thriller avec Killing Car, dont l'échec va le faire se retirer de la réalisation pendant des années, se consacrant pour un temps à jouer dans certains films de son ami Norbert Moutier, ou s'engageant dans la littérature de genre, déjà par le biais de nouvelles puis de romans, quasi-exclusivement fantastiques, parmi lesquels Les deux orphelines vampires. Il dirige notamment des collections de livres chez Florent Massot et Fleuve Noir. 1995 le voit revenir à la réalisation, et il sort des films comme Les deux orphelines vampires (adapté de son roman) et La fiancée de Dracula, dans la filiation de ces précédentes œuvres fantastiques. Il tourne encore La nuit des horloges en 2007, avec l'actrice Ovidie, sorte d'hommage rétrospectif à son œuvre fantastique passée, et Le masque de la méduse en 2010. IL est mort le 15 décembre 2010.

Jean Rollin cristallise à mes yeux ce cinéma indépendant qui évolue en marge des canaux mainstream. Fidèle à sa conception du cinéma, le réalisateur fait preuve d'une implacable naïveté quand il choisit les lieux et les thèmes de ses films. La plage sur laquelle finissent inlassablement par se retrouver ses personnages ? C'est surtout parce que c'est un lieu où il allait durant ses jeunes années en vacances et qui l'a durablement marqué. Les raisons de la récurrence des femmes vampires dans son œuvre ? Parce qu'une femme vampire en déshabillé transparent sera toujours pour agréable à regarder qu'un homme dans la même situation. Une spontanéité et une conception de l'esthétisme qui font du réalisateur un incontournable pour qui s'intéresse au cinéma de genre et à ses très (trop) rares porte-drapeau français.

Source : Article Jean Rollin de Wikipedia
Article Jean Rollin de Nanarland
Article Jean Rollin sur 1Kult

Les livres de Jean Rollin

Rollin, Jean. Les deux orphelines vampires
Rollin, Jean. Les deux orphelines vampires
Livres de vampires par Vladkergan le 03/09/2009 | Auteur : Jean Rollin
Henriette et Louise sont deux orphelines aveugles qui vivent depuis leur enfance à l'Orphelinat des Glycines. Jusqu'au jour où, pris de pitié devant ces deux petits anges, un ophtalmologiste de renom décide de les adopter. Ce qu'il ne sait pas, c'est que les deux aveugles sont en fait des vampires...
61,63 €

Les films de Jean Rollin

Rollin, Jean. Les deux orphelines vampires. 1997
Rollin, Jean. Les deux orphelines vampires. 1997
Films de vampires par Spooky le 26/11/2006 | Auteur : Jean Rollin
1997. Les deux orphelines vampires
Film français
Réalisé par Jean Rollin
Avec Alexandra Pic, Isabelle Teboul, Bernard Charnacé
9,00 €
Rollin, Jean. La fiancée de Dracula. 2002
Rollin, Jean. La fiancée de Dracula. 2002
Films de vampires par Vladkergan le 05/08/2007 | Auteur : Jean Rollin
2002. La fiancée de Dracula
Film français
Réalisé par Jean Rollin
Avec Cyrille Iste, Jacques Régis, Thomas Smith
11,91 €
Rollin, Jean. Lèvres de sang. 1975
Rollin, Jean. Lèvres de sang. 1975
Films de vampires par Vladkergan le 26/08/2007 | Auteur : Jean Rollin
1975. Lèvres de sang
Film français
Réalisé par Jean Rollin
Avec Jean-Lou Philippe, Annie Belle, Nathalie Perrey
10,52 €
Rollin, Jean. La nuit des horloges. 2007
Rollin, Jean. La nuit des horloges. 2007
Films de vampires par Vladkergan le 30/03/2008 | Auteur : Jean Rollin
2007. La nuit des horloges
Film français
Réalisé par Jean Rollin
Avec Ovidie, Jean-Loup Philippe, Gudulle
10,00 €