Takada, Chigusa. Vampire Queen Bee. Tome 6

La série Vampire Queen Bee arrive à son terme avec ce 6e tome. Riko et son abeille protectrice vont tout faire pour empêcher Theresia d’étendre l’influence de son pouvoir. Le conflit prend pour théâtre un bal masqué organisé au sein du lycée. Se vouant toutes les deux une vieille rancœur, la concurrence qui fait rage entre Riko et Theresia va prendre le pauvre Kagero comme enjeu, mais ce dernier va montrer une facette de lui qui, renforcée par son pouvoir agissant sur les hormones des filles de son entourage, lui permettra de trouver une issue au conflit qui oppose les Queen Bee.

On retrouve également le mystérieux Phantom qui prend part à la querelle en voulant protéger coûte que coûte Theresia. Il se range de son côté malgré le potentiel de dangerosité que celle-ci semble détenir. Outre une mise en scène dynamique et une volonté d’agrémenter l’histoire avec le plus possible de rebondissements, cet ultime épisode des aventures de Kagero et Riko n’est pas avare en sentiments. La relation qui unie les deux héros laissait jusqu’à présent un certain nombre de questions en suspens qui vont trouver une réponse dans ce volume. Riko va également développer une maladie vampirique peu commune, ce qui ne va pas compliquer la romance qui se précise entre la jeune fille et son protecteur. 

Si l’intrigue fait évidemment la part belle à une romance gentillette, avec l’évolution de l’affection que se vouent Riko et Kagero sans avoir osé se l’avouer jusqu’à présent, l’aboutissement de la série n’en est pas moins servi par un rythme soutenu. Une révélation sera faite concernant l’organisation des Bee Hunters, le lecteur découvrira ce qu’il adviendra de Theresia, après une destinée chaotique…

L’aspect graphique du manga est comme toujours mignon, même s’il n’a rien de sensationnel. On peut également noter un humour coquin qui apporte une touche de fraîcheur entre deux scènes se voulant dramatique.

Ce dernier tome de Vampire Queen Bee ne dépareille pas avec les volets précédents de la série et propose une lecture distrayante. Le dénouement de la saga se fait tout en douceur, même si cette œuvre qui s’adresse en priorité aux adolescents ne s’inscrira pas au panthéon des mangas.    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *