Takada, Chigusa. Vampire Queen Bee. Tome 5

La menace représentée par Theresia, une Queen Bee particulièrement dangereuse, avait été esquissée dans le précédent opus de Vampire Queen Bee. Dans cette 5e aventure, les évènements s’accélèrent, puisque l’ennemie tant redoutée par Riko sort enfin de la léthargie dans laquelle elle se trouvait plongée jusqu’alors. Kagero et sa reine se tiennent sur leurs gardes, mais ils vont en réalité se retrouver confrontés à une Theresia qui semble amnésique et qui se fait appeler Reina, tandis qu’elle intègre leur lycée comme si de rien n’était.

Tout indique donc que Theresia se livre à un double jeu, mais les héros de l’histoire n’ont aucun moyen d’éventer la nature de ses mauvaises intentions, du moins dans un premier temps. Reina va tourner autour de Kagero et s’adonner ainsi avec lui à un flirt risqué, qui ne va pas sans perturber le jeune homme. Surtout que la jalousie de Reiko ne sera, bien entendu, pas en reste. 

La galerie de personnages habituels répond présent, ce qui permet au manga de Chigusa Takada de proposer un univers plutôt riche et distrayant. Comme dans les tomes précédents, on retrouve une grande dose d’humour, un soupçon de suspense, quelques moments de bravoure lors de passages clés, ainsi que des planches empreintes d’un érotisme souvent suggéré. Theresia se présente comme une Queen Bee dotée de pouvoirs particulièrement efficaces, pouvant asservir des sujets avec une plus grande facilité que Riko. Son sang recèle un pouvoir exceptionnel, ce qui rapproche la Reine Suprême d’une figure vampirique somme toute plus habituelle. 

Ce tome se révèle important pour la suite des aventures de Kagero et Riko. Leur relation évolue lentement, il est perceptible que l’auteur prend son temps pour la développer sans rien presser. Ce manga ne se prend pas au sérieux, heureusement vu l’originalité qu’il revendique à chaque page et dans son traitement du mythe vampirique.  Les dessins ne sont pas exceptionnels, mais le rythme enlevé du récit compense une esthétique graphique moyenne. Ce 5e tome de Vampire Queen Bee fait honneur à une série qui offre une lecture sympathique et sans prétention. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *