Hanada, Ryo. DevilsLine, tome 4

L’équipe F est toujours retranchée dans un appartement, alors que l’existence des vampires a été révélée au grand jour. Un des vampires du petit groupe étant blessé, ils décident de l’emmener à l’hôpital, auprès d’un médecin qui sera en mesure de le soigner. Contre toute attente, Tsukasa prend la décision de les accompagner, contre l’avis d’Anzai. Dans le même temps, 07 se réveille dans une chambre d’hôpital, où elle a été conduite sous bonne garde.

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu une série manga sur le sujet qui arrive à maintenir mon intérêt intact au fil des tomes. Force est d’avouer que Devilsline, malgré ses quelques défauts, est de cette trempe. Car le mélange de romance et de thriller du titre maintient son équilibre à chaque nouvel opus. Dans ce nouveau tome, alors que l’ensemble des l’équipe est cloitrée dans un appartement en attendant des ordres, les humains présents vont sortir pour tenter de sauver l’un des vampires, grièvement touché. Ce 4e volume s’avère également intéressant pour la rencontre (enfin) entre les tueurs numérotés de 1 à 9 et la section F. C’est a ce titre Tsukasa qui découvrira la première certaines vérités autour de ces mystérieux assassins, dont les ramifications au sein même de la section F vont être en partie mis au jour.

Côté dessin, si j’estime toujours que certains personnages gagneraient à être plus différenciés, l’ensemble est d’une bonne homogénéité. L’auteur-scénariste semble aussi à l’aise dans les scènes d’actions, qu’elles mettent en scène des humains ou des vampires qui mutent face au danger, et des scènes plus posées, axées sur le dramatique. Et là aussi, le mélange entre seinen (des traits fin, assez sombre) et Shojo (pour le focus sur les personnages au détriment des décors) s’avère un choix original et maîtrisé.

Côté vampire, on découvrira ici l’existence d’un organisme, le RP2C qui travaille main dans la main avec le gouvernement pour la protection des vampires. Une entité liée à Onlo, l’orphelinat d’où sont issus Anzai et Johannes. Dans le feu de l’action, on verra également que les pouvoirs d’Anzai sont à même de se révéler même si le sang ne coule pas, lui offrant des capacités physiques hors du commun.

Un quatrième opus qui ne voit donc pas le rythme baisser pour Devilsline, et voit les personnages de la section F apprendre que ceux qu’ils traquent se sont infiltrés jusque dans leurs rangs. Mais dans quel but ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *