Oshimi, Shuzo. Happiness, tome 5

Alors qu’il s’apprêtent à fuir, Makoto et Nora tombent nez à nez avec un petit groupe armé jusqu’aux dents. Nora s’interpose rapidement, espérant permettre au jeune garçon de s’enfuir, mais ce dernier se retrouve tétanisé à l’idée de laisser sa créatrice derrière lui. Pendant ce temps, Yukiko est contactée par Yûki, qui lui demande son aide. Sentant que la situation risque de lui échapper, la jeune fille propose à M. Sakurane, qui s’est présenté dernièrement comme un allié, de l’accompagner.

Ce cinquième opus voit les arcs consacrés à Makoto et Nora d’un côté, Yukiko de l’autre, puis Yûki et Mr Sakurane, se scinder. Chacun va devoir faire face à ses décisions, et à des situations qui vont conditionner leur avenir. L’avenir, c’est d’ailleurs l’un des axes centraux de cet opus, dont la trame narrative va subir un bon de dix ans dans le futur, et se focaliser sur Yukiko. Encore une fois, l’ensemble est à la fois nerveux, prenant et sans temps mort. Certains éléments de scénarios attendus se mettent en place (le personnage de Sakurane notamment), de nouvelles factions sortent de l’ombre (le groupe armé et les scènes qui suivront la capture du duo de vampires), l’auteur parvient à faire avancer l’ensemble de ses pions sans en laisser un seul en arrière.

Le dessin est toujours d’aussi bonne tenue. Le dessinateur-scénariste continue de mêler un trait fin, classique, mais maîtrisé, riche en détail sur les personnages, avec des moments proches de l’impressionnisme quand le point de vue des vampires prime. Un parti pris qui s’est imposé au fil des tomes et est devenu une marque de fabrique de la série.

En ce qui concerne les vampires, d’ailleurs, on découvrira que les blessures par balles peuvent considérablement les ralentir, à défaut (mais en est-on bien sûr) de les tuer. On verra également, par l’entremise de Yûki, que réfréner ses instincts quand il vient de se transformer est quelque chose de très difficile pour un vampire. Il n’est alors pas rare qu’ils vivent jusqu’à la dernière goutte de sang leurs victimes.

Un cinquième tome qui voit, de manière surprenante, l’intrigue faire un bond de dix ans dans le futur. Je suis d’autant plus curieux de découvrir ce que nous réserve l’auteur pour la suite, avec deux vampires aux mains de mystérieux scientifiques, et un autre dans la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *