Oshimi, Shuzo. Happiness, tome 3

Makoto a cédé à l’appel du sang et a goûté à celui de Yûki. Enlevé avec d’anciens amis de la bande à laquelle il appartenait, ce dernier est à l’agonie. Après l’intervention de Nora, Makoto retrouve la trace de son camarade et parvient à le sortir de la citerne où son corps était dissimulé. Il l’emmène alors à l’hôpital, pour être soigné. Mais n’est-il pas déjà trop tard ? Désemparé, il décide de se mettre à la recherche de Nora et de lui demander son aide.

Si le premier opus de la série ne m’avait pas franchement convaincu, la suite m’a rapidement permis de reconsidérer mon point de vue sur le manga de Shuzo Oshimi, bien plus noir et profond qu’il n’y paraissait. Après la rencontre entre Makoto et Nora, et la confrontation avec un vampire jaloux qu’elle ait épargné le jeune garçon, difficile d’imaginer que la tension puisse redescendre. Ce troisième tome est donc tout aussi passionnant, centré autour d’un Makoto qui vient tout juste de céder à son besoin de s’abreuver de sang.

C’est ainsi un opus qui se veut axé sur la transition qui s’offre au lecteur. Celle de Makoto, qui possède désormais des pouvoirs décuplés, mais aussi celle de Yûki, qui semble appelé à se transformer à son tour. Pour Makoto, alors qu’il vient de retrouver Nora, c’est enfin le moment des interrogations, et de l’espoir de redevenir ce qu’il était avant.

Le dessin est une nouvelle fois à la hauteur. Shuzo Oshimi imagine que la vision de ses vampires se fait psychédélique, ce que le mangaka parvient à rendre malgré le noir et blanc. C’est déstabilisant aux premières cases, mais c’est une idée originale et parfaitement maîtrisée ici. Pour ce qui est du reste du tome, l’arrière-plan urbain s’efface quelque peu, l’auteur se focalisant sur ses personnages, notamment Makoto et Yûki.

Pour ce qui est de la figure du vampire, on découvre que leur vision change après qu’ils se soient nourris pour la première fois de sang. Ils sont alors capables de voler dans les airs. On apprends également que certains humains, organisés, semblent au courant des pouvoirs des vampires et du danger qu’ils représentent.

Un troisième tome tout aussi réussi que le précédent, qui fait basculer dans l’horreur d’autres personnages, tout en offrant un background étoffé à d’autres. Sans pour autant cesser de donner corps à l’univers dans lequel se situe le récit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *