Mills, Pat – Ledroit, Olivier. Requiem chevalier vampire. Tome 1 : Resurrection

1944. Sur le front russe, l’officier nazi Heinrich décède. Il se retrouve dans la peau d’un vampire, dans un monde étrange où tous les repères temporels sont inversés. Initié par les chevaliers vampires, il va se retrouver à leurs côtés dans les luttes démesurées que se livrent les différentes races qui vivent dans ce monde qu’on nomme Résurrection. Mais Heinrich est hanté par le souvenir de Rébecca, son amour mortel.

Un premier album qui démarre très fort pour cette série atypique et remplie d’inventivité.

J’ai longtemps retardé la lecture de cet album, ayant eu de très gros a priori sur le dessin de Ledroit, mais je ne peux aujourd’hui que regretter d’être resté si longtemps étranger à cette série.

Le scénario est exceptionnel en tout point. Le personnage de Heinrich est très travaillé, tiraillé entre sa condition de vampire et son ancien amour. Via ce ressort dramatique, Mills s’approprie de belle manière l’un des poncifs du roman gothique (l’amour par-delà la mort), en le replaçant dans un univers travaillé dans ses moindres détails, qui prend les notions de temps et d’espace à contre-pied. Le travail sur le temps notamment, qui s’égrène à l’inverse de la vie mortelle, est parfait en tout point. Et que dire des règles qui régissent la société vampirique, qui ont transformé tout ce qui est source de douleur et de malheur dans la vie terrestre en plaisir recherché ?

Le dessin lui aussi n’est pas en reste, incisif et sombre à souhait, mariant habilement des teintes rouges, oranges et noires pour un résultat baroque, certes chargé, mais terriblement efficace, et dont je n’ai pas à ce jour trouvé la pareille, le tout organisé autour d’une mise en page audacieuse et savamment maîtrisée.

A lire absolument.

Une réponse à Mills, Pat – Ledroit, Olivier. Requiem chevalier vampire. Tome 1 : Resurrection

  1. raindrop dit :

    Excellente BD.
    Certaines idées mériteraient d’être approfondies justement comme la notion de temps et d’espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *