Meyer, Stephenie. Fascination

Bella, seize ans, décide de quitter l’Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s’installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu’elle aime, certaine qu’elle ne s’habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l’anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d’une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d’atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l’Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n’est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

Voilà que je termine enfin ce premier opus de la saga vampirique de Stephenie Meyer, saga qui va avoir droit à son adaptation cinéma dans les mois à venir. Que dire de ce premier tome, dont j’ai longtemps repoussé la lecture car on m’en a trop chanté les louanges ? Le style de l’auteur est fluide, entraînant et permet au lecteur de vite s’imprégner de l’ambiance de Forks. Néanmoins, contrairement à Harry Potter, auquel la série est souvent comparé, on ne trouve pas ici les nombreux niveaux de lecture des romans de J.K. Rowling. On est en effet intégralement dans une sorte de romance adolescente entre une humaine et un vampire, laquelle romance n’a pas de dimensions autres que celle des sentiments qui attirent les deux héros l’un vers l’autre.

Concernant les caractéristiques vampiriques mises en scène dans ce premier roman, peu de choses sont à noter, si ce n’est que les pouvoirs des vampires sont décris un peu à la sauce super-héros. Pour le reste, Edward et les Cullens arrivent à se sustenter d’animaux sauvages, et peuvent sortir en plein jour si la lumière du soleil n’est pas trop forte. Certains d’entre eux ont également vu certaines facultés se développer de manière supra-naturelle lors du passage de vie à trépas.

Un premier roman certes sympathique mais qui ne vaut pas à mon avis tout le tapage qui est fait autour. En tout cas le vieux briscard que je suis n’y a pas trouvé l’originalité et la folie créatrice tant attendue.

35 réponses à Meyer, Stephenie. Fascination

  1. Kenshin dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec la critique. Ce livre ne mérite pas tout le tapage qui est fait autour.
    Certe il s’agit là d’un roman très bien écrit, Stéphanie Meyer manie bien "la plume" et on ne peut s’empêcher de continuer à lire l’histoire.
    Après, le hic c’est le thème du roman. Pour une personne qui adore le fantastique (comme moi lol), donc les vampires et les loups-garou, ce ne sera pas vraiment un livre pour vous. "Fascination" est un roman où le fantastique et mis en second plan, l’amour étant le thème premier. Donc les personnes qui aiment les histoires d’amour (surtout les filles lol)risquent plus de s’arracher le livre. (Remarque j’ai beau etre une fille de 17 ans ça ne m’a pas tellement accroché mais bon.)
    Aussi je ne vois pas en quoi on pourrait comparer cette série au célèbre "Harry Potter".
    De plus, je trouve les personnages un peu "cul-cul", genre les échanges style "je t’aime ; je ferai de toi ma vie" on pourrait s’en passer. Et puis je ne vois pas en quoi on parle de "vampire" là-dedans. Certe on les appelle "vampires" mais à mes yeux ce n’en sont pas vraiment. Et puis le truc du soleil qui, au lieu de les brûler, scintille telle mille paillettes sur leur peau excusez-moi mais je trouve ça débile. Et puis par pitié, arrêtez de dire que les vampires sont tous "beaux". Je trouve ça trop "cliché".
    Sinon l’auteur écrit efficacement bien. Le roman a beau être écrit à la première personne, il est étonnament bien détaillé. Rien à dire là-dessus. Dès commencé, on est obligé de finir le livre – attention je parle bien du tome 1 – ce qui est rare chez un auteur.

  2. Steph dit :

    Je suis d’accord, quel tappage pour un roman certes sympa mais quelque peu enfantin.
    Le truc qui m’a le plus choquée c’est effectivement le vampire qui brille au soleil, j’en ris encore.
    Mais Kenshin, je ne te comprend pas. Le vampire ne doit pas briller au soleil mais brûler, on est bien d’accord. Mais ça entre dans le cliché tout comme "les vampires sont beaux".
    Tu ne veux pas de cliché mais quand S. Meyer en évite un, tu t’indignes 😉
    Pour moi, le vampire est beau, oui. Ca fait partie de ses attributs d’attraction pour coincer ses victimes. Déducteurs comme le malin, ça me plait, moi. "Regarde, mais ne touche pas" :p

    Bref. Ca fait un tel tapage qu’on va nous mattraquer avec un film qui semble raconter à lui seul les trois tomes (tant mieux, ça, car y’a peu à dire par l’image).

  3. kenshin dit :

    loool quand je disais brûler, c’était plus un truc du genre : les vampires craignent le soleil et une forte exposition pourrait les brûler. Je ne trouve pas ça tellement cliché puisque depuis toute petite on m’a toujours dit qu’ils "brûlaient" au soleil (sauf les plus puissants). S. Meyer évite certe un cliché, mais franchement elle aurait pu trouver mieux que "le vampire qui brille au soleil" parce que franchement ça craint je trouve.
    Mais bon chacun son avis 😉
    Sinon je crois que le film ne raconte que le premier tome, non ?

  4. droguée de fantastique dit :

    Je respecte à tous et toutes votre avis concernant le style de l’ auteur mais à mes yeux ce livre est quand même bien écrit et avec beaucoup d’originalité. Je dois dire qu’étant donné les nombreux livres de vampires existants dans le monde entier,je trouve que S. Meyer a mis son propre style et son image personnelle du vampire et c’est tout à son honneur.Tenant compte de mon age (14 ANS) il est fort possible que je sois effectivement naïve à ce sujet mais sincèrement j’ai adoré le premier tome de cette série, j’ai par la suite dévoré le second et me suis régalée, j’ai hâte de découvrir le troisième et espère qu’il sera aussi excellent que les précédents.
    Aussi je souhaite qu’autant de personnes possibles puissent trouver un certain refuge dans ces livres comme il a été pour moi. Je souhaite bien du plaisir pour ceux qui à l’avenir décide de consacrer un pu de temps à lire ces livres. Vous verrez c’est en effet une sorte de drogue spéciale Meyer LOL.

  5. Lythis dit :

    Je viens de dévorer les trois premiers tomes en une semaine et, personnellement, j’ai adoré. En ce qui concerne les critiques de ce livre, il ne faut pas oublier qu’il s’agit de littérature jeunesse, donc il est normal que l’histoire soit un peu clichée et guimauve sur les bords (je pense notamment aux dialogues, comme l’a mentionné Kenshin ^^).
    Pourtant, il est à mon goût pourvu de nombreuses qualités. Je trouve intéressant que le côté vampire soit mis de côté pour mettre en évidence l’histoire d’amour de Bella et Edward, car dans la littérature vampirique, on met généralement plus l’accent sur les vampires que sur ce qui se passe en dehors. J’approuve aussi totalement le fait que les vampires soient tous beaux car, dans l’imaginaire collectif, ils sont souvent représentés par des êtres charmeurs et sensuels.
    La seule chose qui m’agace, ce sont les dialogues totalement guimauves. Dans la réalité, Bella s’étoufferait de rire face aux déclarations pompeuses et dépassées d’Edward. XD

  6. Daisy dit :

    Je viens de finir le premier tome, et je m’en veux vraiment de l’avoir lu si vite ! J’en avais tellement marre de Platon, Aristote, Pascal … c’est passé comme du chocolat ^^ Pourtant j’y ai trouvé beaucoup de défauts … C’est peut être parce que c’est un livre "jeunesse" . Pour moi, la fin est un peu bâclée, les héros arrivent trop vite à être ensemble . Ce que je trouvais le plus intéressant c’était que Bella était pour Edward comme un steak pour un loup affamé, et cela à presque disparu sur la fin u_u’ L’amour impossible est devenue envisageable, c’est un peu comme si Romeo et Juliette avaient vécus heureux et eurent beaucoup d’enfants . Ne vous méprenez pas, je ne souhaite pas une fin atroce ^^’ juste un peu plus de piment tout au long de l’histoire, un secret qui se dévoile peu à peu …
    Bref … j’aime les tous les personnages, je les trouve attachant, même si Alice et Bella ne sont pas toujours très crédibles … Surtout Alice (même si je l’apprécie aussi dans le fond ) .

    Je le conseil au personnes qui ont envie de passer un bon moment, de décompresser un peu . Cela reste un livre pour les jeunes, il est à l’image des désirs du public auquel il s’adresse .

  7. Laura dit :

    Bonjour a tous,

    J’ai découvert Twilight au cinéma et bien que de prime abord, il me parut longuet a se mettre en place, il y eu un je-ne-sais-quoi qui m’a fait acheter le tome 2. Cela a été très bien dit ici, le premier volet ne suscite pas de passion dévorante mais l’envie de connaitre la suite vous gagne.
    Après lecture du 2, il est vrai que l’on peut dire que le livre est divertissant mais pas plus à mon gout. Et aucunement comparable au grand « Harry Potter » (potter-fan^^) La romance est trop « romancée » et exagérée pour être crédible. Les autres commentaires écris ici résument assez bien la chose…
    « Je trouve les personnages un peu "cul-cul", genre les échanges style "je t’aime ; je ferai de toi ma vie" on pourrait s’en passer. Et le truc du soleil qui, au lieu de les brûler, scintille telle mille paillettes sur leur peau excusez-moi mais je trouve ça débile. Et puis par pitié, arrêtez de dire que les vampires sont tous "beaux". Je trouve ça trop "cliché" »
    « les héros arrivent trop vite à être ensemble . Ce que je trouvais le plus intéressant c’était que Bella était pour Edward comme un steak pour un loup affamé, et cela à presque disparu sur la fin »

    En « 6 » pages, c’est l’amour fou, les adjectifs lyriques de magnitude shakespearienne pleuvent… Bref, trop guimauve et innocent. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier toutefois. Mais je n’irai pas acheter le 3.
    Cela m’amène à soumettre une petite requête. Celle-ci va peut être paraitre « petite annonce » mais c’est le plus simple pour définir ma recherche^^
    J’aimerais trouver un roman passionnant de vampires et loup garou (qui se passe de nos jours de préférence), avec une grande romance vampire/humaine qui vous prend aux tripes et au corps. (Que voulez vous, je suis une grande romantique de 25 ans) Cependant, j’aimerais que la maturité de la relation soit plus profonde que "je t’aime ; je ferai de toi ma vie" ou « Sa beauté de cristal bla bla bla… » sur 3 pages et ce, a chaque chapitre.
    Pourriez vous me conseiller sur le livre à acheter ? En français ou en anglais, peu importe^^

    Grand merci

    Laura

  8. sally dit :

    les amis, je vous trouve bien virulents dans vos critiques, pour ma part et après avoir lu plusieurs dizaines de dizaines de livres sur les vampires, j’ai beaucoup aimé.
    pourquoi reprocher un scénario simpliste lorsque l’histoire est bien écrite ?
    S. Meyers n’a pas la prétention d’écrire un grand livre sur les vampires, elle a simplement voulu nous faire partager sa vision du mythe !

    lorsqu’on choisi un livre on sait tout de même dans quel rayon on le prend !

    et nous savons tous que 2 fans de vampires ne sont pas fans pour les même raisons.

    du haut de mes 20 ans, ce livre m’a fait replonger dans mon adolescence et je me dit que le pari de l’auteur est réussi car certaines personnes peuvent s’identifier à ses personnages et après tout, le but de lire est de se divertir !

    pour laura, si tu veux quelque chose qui prend aux tripes essaye plutôt Anita Blake tu sera moins déçu.

  9. ayala dit :

    Personnellement j’ai apprécié ce livre :

    Très loin d’être une fan des romans d’amour, je trouve pourtant l’histoire captivante.
    Si les vampires ne sont certes pas comme je les imagine (là par contre, je suis une fan), je trouve la vision faite d’eux assez sympathique.
    Ce n’est certes pas la meilleure série écrite, mais le style d’écriture est vraiment bien et l’histoire garde son but primaire : distraire…
    Pour finir, fascination a l’avantage de nous "garder" du début à la fin : Je n’ai pas rencontré que des avis positifs, mais tous m’ont précisez ne pas avoir décrocher avant la fin !

    En définitif, je pense qu’il reste un livre passionnant pour certains et sympathique pour d’autres (sauf pour ceux n’aimant vraiment pas ce genre d’écriture ou histoires).

  10. Asmodée dit :

    Je suis personnellement d’accord avec les deux avis précédent. Bien que son style soit relativement facile d’accès, on peut tout de même saluer le talent certain avec lequel Stephenie Meyer nous narre cette histoire d’amour, certes simple, mais terriblement prenante. La romance qui est décrite s’amorce peut-être un peu trop facilement mais il faut garder en tête que l’œuvre se destine avant tout à un public relativement jeune. Outre la galerie de personnages attachants dans leur ensemble, la notion de famille que s’efforcent de renvoyer les Cullen est fort bien trouvé et finalement pas si courante. Comme le dit Vlad dans son article, les capacités vampiriques ont un relent de super pouvoirs et j’avoue que ce traitement me plaît bien.
    Rendre accessible au plus jeune le mythe du vampire en exploitant des thèmes universels tels que l’amour, le dépassement des différence ou encore la famille est déjà un bel exploit de la part de l’auteure. J’adhère sans retenu à son univers et lirai avec plaisir les trois tomes suivants des aventures d’Edward et Bella.

  11. J’ai pu visionner le film: c’était très bien. J’ai ensuite acheté les livres à l’exception du tome 2 que je n’ai pu trouver. En visionnant le livre une 2e fois je peux statuer que je n’ai pas du tout apprécié certaines scènes qui ont changées pour les besoins spécifiques du 7e art (comme le fait qu’il saute sur sa chevrolet façon vampire). Le livre est beaucoup mieux écrit que la trame scénaristique du film ne l’est.

  12. garry dit :

    Je n’ai pas encore vu le film ou lu un des livres, mais ma petite amie si.

    J’ai eu le malheur de constater par les bandes annonces cette histoire de vampire au soleil et j’avoue que j’en reste sceptique. Evidemment, je n’en dirai pas trop puisque je n’ai pas envore pu lire le livre. Cependant si se débarasser de clichés (comme la croix qui repousse automatiquement ou l’ail idem), j’ai du mal avec cette idée du soleil qui est centrale dans le concept du vampire.
    Le vampire est à la base une créature craignant le soleil. Du coup, j’ose espérer que cette "originalité" est bien amenée (qu’un vampire fasse un petit discours sur le fait qu’on a tendance à croire que, mais que en fait… etc) plutôt qu’elle soit présentée telle quelle comme si cela allait de soi.

    Les vampires tous beaux par contre c’est beaucoup moins général quand bien même on a souvent l’image du charmeur, sombre, raffiné etc, on a aussi des représentations monstrueuses et l’attirance éprouvée par les victimes est simplement magique".
    Du coup le cliché de la beauté on peut lui faire ce qu’on veut tant que tous les vampires ne deviennent pas d’horribles monstres.

    Du coup, je l’avais déjà compris et je sais que je ne lirai pas les livres comme des livres de vampires.
    Merci des critiques ma foi constructives portées plus haut et bonnes lectures à toutes et à tous.

  13. Eracana dit :

    malgre ce que l’on peut croire c’est un roman vraiment fascinant et de toute facon que savons nous des vampires(s’ils existent) pour nous permettre de dire ceci n’est n’est pas possible cela c’est ca etc c n’importe quoi

  14. Vladkergan dit :

    L’objectif n’est pas ici de définir une règle absolue du bon ou du mauvais livre (ou films) de vampires, en surfant un peu mieux sur ce site vous vous rendrez compte que nombre des oeuvres qui ont suscité l’intérêt des rédacteurs et des lecteurs ne sont pas forcément des textes classiques (Le baron rouge sang de Kim Newman, Carpe Jugulum de Terry Pratchett, La ville intemporelle de Fransisco González Ledesma sont autant de livres qui ne mettent pas forcément en scène le vampire classique et qui ont su captiver les lecteurs.

    Nous ne sommes d’ailleurs ici pas tous d’accord sur la qualité intrinsèque des romans de Stephenie Meyer. Certains (dont je fais partie) se sont profondément ennuyé à la lecture des romans (scénario et personnages trop plats à mon goût), d’autres ont accroché. Un livre n’est pas foncièrement nul ou foncièrement génial, il plaît (ou pas) à des publics différents. Ce que je reproche à cette série n’est pas d’avoir essayé de donner de nouvelles lectures au mythe, mais de ne pas l’avoir fait (à mon sens) de manière très réussie.

  15. Betty dit :

    j’ai lu vos commentaires et bien que certaines critiques sont fondées et surement justes, je ne suis pas d’accord, d’un point de vue général, avec vous.
    Je pense que vous avez été déçus à la lecture de ce livre étant donné qu’on en entend parler partout. Les commérages et les appréciations survenues à la parition du livre ont mis la barre trop haute dans vos esprits et par conséquent, le livre ne vous satisfait pas, l’ayant imaginé beaucoup mieux. Aussi, peut-être voulez-vous juste casser l’image de ce livre en donnant de mauvaises critiques.
    Sinon, je remarque dans ce flot de "reproches" que le théme du vampire en est la principale cause. Il est évident que le théme premier de Fascination est l’amour, la romance; on s’en aperçoit bien assez vite. Il est donc un peu déplacé de critiquer cet aspect du livre vu qu’il n’est pas lequel sur celui le lecteur est censé s’attarder. Lorsqu’on veut du fantastique, du vrai, on va au rayon fantastique des librairies.
    Je trouve ce livre différent des autres, et lorsqu’on est vraiment dedans, pas à rechercher ce qu’il nous plait ou pas sur tel ou tel sujet, pas à analyser ce livre-évènement, on s’y prend vraiment. Il est vrai qu’une fois entamé on ne le lâche plus. S.Meyer a beaucoup de talent et mets son univers dans le roman.

  16. Zoo dit :

    Enfin! Enfin je lis une critique qui bouscule un peu cette série.
    J’ai découvert Fascination il y a un peu plus d’un an maintenant et j’ai dévoré le premier tome. J’avais trouvé cela sympathique, agréable à lire bref rafraichissant malgré les quelques clichés que l’on pouvait y trouver et certains personnages qui pouvaient vous coller de l’herpès.
    J’ai de suite déchanté avec le tome deux. C’est lourd, c’est indigeste, c’est chiant!
    Et puis j’ai trouvé ça malsain.
    Quand on pense qu’une gamine de 17 ans ne vie que pour un homme, vampire histoire d’en rajouter un peu, qu’elle n’a rien d’autre dans sa vie que cet homme, qu’elle n’a que pour seul destiné d’être avec lui je trouve ça triste et dangereux.
    C’est beau l’amour, c’est fort, c’est grand, ça détruit aussi. Il y a des milliers de livres qui l’on décrit cet amour là, mais ils n’ont pas eu besoin de "vampire" et autres éléments fantastique pour lui donner un visage.
    Et puis bon, le coup des vampires Italien super puissant de la mort qui tue me fait doucement rire. En lisant ce passage je me serais presque cru devant Armand et sa troupe de vampire comédien qu’Anne Rice a si brillamment créé seulement là ce n’était ni brillant ni même intéressant. Juste un rebondissement qui n’avait que pour seul but de nous monter à quel point Bella c’est la meilleur, dieu que c’est palpitant! Pas besoin de les trimbaler jusqu’en Italie pour ça.
    Inutile de dire que je n’ai jamais pu finir le tome trois et se n’est pourtant pas faut d’avoir essayé!

  17. Kenshin dit :

    Je rejoins un peu ton avis Zoo (voir mes critiques à "fascination" et "tentation"), sauf que c’est dès le tome deux que je n’ai pas pu finir (mais j’ai lu les résumés sur internet).

    Je n’arrive vraiment pas à m’attacher à Bella ( ni même à Edward ), encore moins à m’identifier à elle contrairement à certaines filles – c’est vrai, comment peut-on vivre entièrement et que pour un homme ? Je ne parviens pas à comprendre pourquoi elle n’arrive pas à renoncer à lui au bout de quatre mois, et qu’elle est prête à se laisser "mourir" de cette manière. Dans la vie, il faut toujours être capable de se relever, pouvoir se ressaisir (voir critique de Laura à "tentation" ). Même si au début c’est dur, au bout de quatre mois on peut en être capable, du moins en partie.
    Cela prouve que Bella est égoïste : les autres se font du souci pour elle, et elle ne s’en rend même pas compte. Je ne sais pas quoi, elle pourrait au moins faire semblant d’être heureuse ! C’est attristant et cella attire une certaine pitié du lecteur. Et c’est le fait de la voir déprimer sans cesse qui m’a donné envie de la baffer et d’arrêter de lire le livre (et pourtant j’aimais bien le personnage de Jacob, le plus crédible, réaliste et humain à mon goût).
    Mais bon je ne m’y ferrais jamais aux "pures" histoires d’amour de ce genre (clichées et un brun cul-cul qui plus est). Bon là je me répète (voir ma critique plus haut.)

    Zoo, dans ta critique tu sous-entends qu’il est inutile de faire appel aux vampires pour décrire et présenter cet amour, or Stephenie Meyer l’a dit elle-même : "explorer toutes les facettes de l’amour sur juste des humains était un peu ennuyeux".

    En conclusion, alors que le tome 1 pouvait présenter l’amour comme un "grand et beau sentiment", le tome 2 montre plutôt que c’est un sentiment qui, comme tu l’as dit, détruit.

  18. Marie dit :

    Vous avez tous un peu raison chaque personne qui parle du livre ou du film…
    Moi j’ai vu le film 5 fois, j’ai presque fini le 2e tome et c’est triste l’amour s’enfuit et c’est bien malheureux car le premier tome étais si charmant et romantique hélas plus rien ou presque ..mais je sais que je vais acheter tout les tomes car je veux arrive à croire que Bella a la possibilité de redevenir aussi heureuse qu’au tout début.
    Je suis une grande romantique et une rêveuse….Je n’aurai jamais cru à 30 ans que je serai fascinée sur livre d’adolescente mais oui et sait agréable de rêver à nouveau parmi le peu de romantisme de nos jour. Cette écrivaine est une grande romantique et plein de talent. Bravo

  19. Minim0a dit :

    Et bien, je dois avouer que moi, j’ai bien aimé les livres (oui oui, les 4) et le film. Certes, S.Meyer casse l’image du vampire "classique" (brille au soleil, peut se sustenter d’animaux, etc…) mais j’ai trouvé ça plus rafraîchissant qu’autre chose. J’avoue qu’une romance entre une humaine et un monstre qui saute sur tout ce qui bouge si il peut boire son sang, qui fuit devant l’ail et les croix aurait rajouté un petit quelque chose d’impossible et de terriblement prenant. Mais l’auteur n’allait tout de même accentuer l’effet sanguinaire et monstrueusement gore dans un livre qui écrit de sa main aurait eu un charme tout à fait délicieux; dans un livre pour adolescents qui se seraient vite choqués ! A près tout comment quelqu’un (qui n’est pas fan de vampires comme moi, je l’avoue) pourrait aimer un monstre horrible qui cherche la moindre ouverture pour vider sauvagement sa dulcinée de son sang -aussi délicieux soit-il. Et comme bon nombre de gens l’ont dit, l’histoire est davantage axée sur l’amour qu’éprouvent Bella et Edward. Bon d’accord, le romantisme guimauve est un peu trop coulant à mon goût et légèrement dépassé mais ça rajoute du charme.

  20. Pimprenelle dit :

    J’ai beaucoup aimé la saga twilight, j’ai dévoré les quatre tomes en peu de temps, je n’arrivais plus à les lâcher… C’est vrai que ça a un côté très fleur bleue qui contraste avec le vampire traditionnel!
    Dans un tout autre genre, je vous conseille de lire Le vampire de Ropraz de Jacques Chessex, une nouvelle inspirée de faits réels qui fait réellement froid dans le dos… J’ai d’ailleurs été étonnée de ne pas le trouver référencé ici. J’y ai consacré un article sur mon blog : carnets-de-lecture.over-b…
    Au plaisir de vous lire.

  21. Barkovitch dit :

    Stephenie Meyer n’est sans aucun doute pas une très bonne écrivaine, mais je dois admettre avoir été très surprise par Twilight.
    Je m’attendais à une histoire très banale, mais c’est tout le contraire.
    Quelques passages un peu nianian à coup de simple "je t’aime" et autre "mon amoureux" ,qui plombent un peu le sérieux du livre, mais à part ça rien à dire.
    On s’attache à quasiment tous les personnages – sauf cet immonde jacob black pour ma part – , tout est très bien décrit.
    J’ai dévoré les trois premiers tomes et malgré avoir été très déçue par l’histoire Bella/Jacob dans le tome 3 – qui ôte un peu le sérieux de la relation Bella/Edward, que je pensais d’une intensité au delà de l’inébranlable – , il me tarde de lire le quatrième volume.

    Une des meilleures saga que j’ai pu lire de ma vie.

  22. Morgane dit :

    J’ai beaucoup aimé tout les livres ! ils étaient merveilleux, super ! j’ai lue beaucoup de livres mais ceux la m’ont fait passer les meilleurs heures de mon existence !! je suis pas du tout d’accord avec les critiques horribles du début enfin bon a+

  23. justine dit :

    En un mois j’en dévoré les quatre tomes sachant que le dernier tome fait le triple à peu près du 1 er.
    C’est vrai que le coté amour vite fait est un peu décevant ainsi que les répliques entre les amoureux.
    J’ai lu les commentaires et je suis d’accord et pas d’accord sur tous les points qui ont étés dit. L’auteur à bien écrit, les vampires n’ont pas les même pouvoir que dans d’autres livres de vampire, on sort un peu du mythe.
    L’histoire mérite d’être lue car le dernier tome est l’un des 4 tomes que j’ai préféré, bon c’est vrai que la fin est un peu à l’héroïque mais bon on peut passer sur ce détail.
    Ce que je n’ai vraiment pas aimé c’est le film. Trop de trucs qui manque des scènes où ils manquent des détails. En faite l’histoire à été remaniée de façon à pouvoir mieux passer à l’écran, et d’un côté cela ce comprend.

    Bref j’ai des avis divergents mais je reste sûr que le livre est rafraichissent et envoutant mais avec peut -être un peu trop d’amour.

  24. L. dit :

    J’ai lu tous vos commentaires et je peux dire que j’ai été légèrement surprise. Les reproches pleuvent, contrairement aux autres forums ou discussions qui ne sont que louanges à l’oeuvre de S. Meyer. Pourtant, je suis tout à fait d’accord avec certains d’entres vous: bien que j’ai lu les 4 tomes et vu le film, je trouve quand même tout cela décevant, même si c’est distrayant.

    Je m’explique: l’histoire d’amour, bien que mignonne, et comme vous l’avez si bien dit "enfantine". Excusez moi du terme mais, merde! c’est de vampires, dont on parle! Et quand j’entends "vampire", j’entends charme, ténèbres, sensualité, danger… Malheureusement, cette histoire de gentils vampires qui ne tuent que des animaux…me laisse sur ma faim. Je sais bien que c’est un livre "jeunesse", mais ça ne m’a pas empêchée d’être déçue pour mes 15 ans. Du reste, ces personnages certes attachants pour certains me paressent pleins de défauts, que ce soit l’égoïsme ou la modestie trop exagérée de Bella, la prudence exessive et les mots doux qui me donnent envie de dire "rooh, mais c’est bon là! ça va c’est pas la fin du monde!" d’Edward, ou encore les traits de caractères vraiment simplistes et trop prononcés des autres membres de la famille Cullen (ou même des autres proches de Bella), bref son style d’écriture me fait doucement rire tout de même.

    En plus de cela, je suis une fan inconditionnelle des Chroniques des Vampires de Anne Rice, ce qui me fait enrager d’autant plus… Je ne trouve rien d’innovant dans ces récits. Et là, je peux dire que que je suis entièrement d’accord avec Zoo, qui a comparé les Volturi à Armand et sa bande du Théâtre des Vampires. Le problème, en effet, c’est que lorsque j’ai lu ce genre de passages, je me suis dit que c’était une caricature, du reste pas très agréable; oh mon dieu les Volturi sont invincibles, mon dieu tu brilles au soleil, oh mon dieu comme je t’aime, tu es ma vie…

    Bien que ce soit plutôt bien écrit, j’ai trouvé tout ça superficiel; il y a de l’amour, sans savoir pourquoi, les problèmes sont résolus en claquant les doigts, et Bella a des révélations toutes les 5 minutes.

    Bref, à mon avis (qui n’est certainement pas celui de tout le monde, j’en suis sure;) ) ce livre est à déconseiller à ceux qui ont envie d’émotions fortes et d’histoire poignante; par contre, pour ceux qui veulent quelque chose d’éphémère, de facile à lire (très…trop facile à lire, désolée) et surtout de léger, ceux là pourront se tourner vers cette saga et la dévorer. Sinon, l’engouement et le tapage fait pour le film m’a vraiment dépassée…je ne préfère même pas en faire la critique, ça me démoraliserait.

    A bon entendeur, salut.
    L.

  25. Léa dit :

    J’ai entendu vaguement parlé du phénomène twilight autour de moi et bien que le film était déjà sorti j’ai décidé de lire le livre avant de voir le film.Autant le dire tout de suite j’ai lu l’intégralité des livres en deux semaines dont le dernier en deux jours.

    Certes l’histoire d’amour est un peu cul cul mais, j’ai vraiment adorée l’histoire, à la fin du premier tome je me demandais ce qu’il pouvais bien se passer dans le deuxième et S.Meyer a cette faculté de faire plongé le lecteur dans de nouvelles intrigues qui vous rendent accros à la lecture.

    J’ai aimé l’aspect différent de la description des vampires, se mêlant à la foule et vivant parmi les humains.

    Cependant le film m’a un peu déçu, certains aspects des personnages très accentué dans le livre sont inexistants dans le film, j’aurais préférée 30 minutes de film en plus et plus de détails, mais les acteurs sont bons et j’ai hâte de voir le deuxième film.

    Les 4 tomes m’ont passionnés, et c’est une des meilleures sagas qu’il m’a été donné de lire.

  26. Fan de Twilight dit :

    Je souhaiterai répondre à certains commentaires que j’ai lu :
    Tout d’abord, j’ai trouvé que les livres twilight étaient tout simplement géniaux. S.M. a réussi à nous tenir en Haleine.
    Effectivement, les vampires sont tous magnifiques : Mais ce n’est pas un "cliché", c’est pour maintenir le côté fantastique. Et si les Vampires étaient tous horribles, l’histoire aurait été beaucoup moins passionnante! Tout comme le film, il a fallu retenir cet aspect de vampire pour pouvoir attirer le public! Et je pense que c’est aussi pour ca que le film a fait un carton, hormis le fait que l’histoire d’amour était déjà satisfaisante.
    Le peau brille au soleil : C’est dans la logique, c’est pour garder un côté fantastique! S.M. a voulu nous attirer avec des vampires magnifiques, pour qu’on puisse visualiser une histoire agréable. Et puis , de toute façon, S.M. n’était pas obligé de retenir ces aspects de vampire, Qui sont tout de même énormément clichés, telles que "un vampire dort dans un cercueil" ou "tous les vampires se nourrissent de sang humain" ou "tous les vampires brulent quand ils sont exposés au soleil"! Je pense que c’est aussi cette vision de vampire qui a attiré le public au cinéma.
    L’histoire d’amour est aussi satisfaisante : Si vous trouvez que ca faisait un peu cliché, moi je pense que c’était avant tout romantique. Après tout, c’est comme si on offensé cyrano de Berjerac quand il faisait la cours!

    Sur ce, je dois y aller 😉 Mais en tout cas, j’ai été ravie d’avoir lu cette saga qui a été une des rares a me passionner et me tenir en haleine.

  27. alice dit :

    Par où commencer. Déjà on peux aimer l’histoire, ça je veux bien l’admettre, ça se lit bien et vite.
    MAIS de là à dire que c’est bien écris alors je ne suis pas d’accord. D’ailleurs j’ai du mal à croire que certaines personnes trouvent ça bien écris. Pour moi, elle ne sait pas écrire. Ce roman n’est qu’une pâle copie d’autres romans, en trop sucré, trop cul cul… Et quand elle fait référence à wuthering height, je trouve ça pitoyable. Aucune comparaison possible entre ce roman et Twilight. Emilie était un génie, tous ces personnages avaient une vie. L’amour d’Heatcliff pour Catherine n’a rien à voir avec celui de Bella pour Edward. Dans Twilight, rien de tous ça. Juste des adolescents pas crédibles ou alors comme des gamins de 15 ans (et comment croire que les cullens on en moyenne 80 ans?).
    Je rajouterais aussi que le message passé, genre je suis amoureuse, mon amoureux m’a quitté (après à peine quelques mois), je ne m’en remet pas, je veux mourir, je l’aime trop, ma vie sans lui n’a aucun sens…et bla bla bla…C’est du n’importe quoi, et ça révèle vraiment l’immaturité du personnage et quelle message pour les jeunes filles.
    Bref, pour se faire une idée vue la médiatisation, autant ne pas rester stupide et avoir son propre point de vue (on pourra d’autant mieux critiquer) : à lire vite fait entre deux avions, ou dans le train. Mais ce n’est décidément pas un livre qui apporte grand chose, à part peut-être un certain niveau lexical de l’état amoureux guimauve.
    Bon après la critique n’engage que moi, mais pitié ne dites pas que c’est un bon écrivain.

  28. Lucy Westenra dit :

    Suite à de nombreux conseils avisés, je me suis enfin mise à lire la saga après avoir vu Twilight au cinéma. N’ayant pas été emballée par la version cinématographique, j’y suis donc allée un peu à reculons. J’ai quand même été agréablement surprise par ma rapidité à lire ce premier tome ! L’écriture est légère, rythmée par de très nombreux dialogues et l’histoire se laisse conter. Je trouve ce roman idéal pour des adolescentEs (les gars, vous pouvez partir) qui ne lisent pas beaucoup et qui pourraient ainsi se réconcilier avec la lecture. Et bien sûr, cela permet à cette jeune et nouvelle audience de se lancer dans la lecture d’autres romans vampiriques très bien écrits comme ceux d’Anne Rice par exemple, pour rester dans la même veine (jugulaire, ha, ha).
    Un mal contre un bien, c’est ce qu’il faut retenir de la publication de cet ouvrage.

  29. Louma dit :

    Tout à fait d’accord avec Alice: Ce livre n’est pas "bien écrit" à moins bien sûr de n’avoir rien lu d’autres et surtout pas Ane Rice! Grande pauvreté de vocabulaire, syntaxe parfois chancellante…il ne suffit pas de mettre 3 ou 4 mots un peu élaborés pour écrire comme Proust..Quant à la psychologie des personnages, elle est quasi inexistante…chacun est gentiment manichéen…le gentil est gentil…le méchant est…devinez? ben oui: méchant!
    Je n’ai rien contre ce livre, qui a le mérite de faire LIRE certaines personnes pour la première fois, ne nous laissons pas monter le bourichon pour autant: twilight est et restera un roman destiné aux ados post pubères! Mais il en faut…sans doute…

  30. Paracelsia dit :

    Étrangement je n’ai jamais réussit à le lire jusqu’au bout, vu que la "passion" entre Edward et Bella m’a donné des hauts le coeurs. J’avais l’impression de lire le journal intime de ma nièce de 12 ans. Dire que je l’avais acheté pour la couverture fort sublime. L’intérieur m’a vraiment déçus. Plus jeune j’avais lut "La solitude du buveur de sang" il n’y avait pas autant de mièvreries.

  31. EricAddict dit :

    Que dire, que dire…d’abord c’est mon premier post sur ce blog que je trouve très sympa^^
    Concernant fascination, je me rapelle que lorsque je l’avais lu la première fois j’avais bien aimé, surtout les deux premiers tomes, mais le phénomène que ça engendre me rends totallement folle (surtout quand j’entends/lis les comparaisons avec Harry Potter qui me font sortir les crocs^^). Oui, pour un livre jeunesse, c’est sympa à lire mais de là à dire que c’est le meilleur, je me dis que les ados (je n’ai que 20 ans) n’ont pas du lire beaucoup de vrai bon livres dans leurs vies!
    Bella, Bella mais qu’est-ce qu’elle m’enerve!! Ok, c’est un roman d’amour mais la voir s’applatir et arrêter de vivre parceque Edward l’a larguée (pour sa sécurité of course…), je trouve ça pathétique, égoiste et un mauvais exemple, comme vous l’avez déja dit!
    C’est vraiment très niais en plus. De ce côté la, je préfère encore Elena dans Vampire Diaries (que j’ai lu sans vraiment accrocher mais qui est plus réaliste niveau sentiments même si elle m’agace mais pas pour les même raisons^^)
    En plus, le dernier tome m’a vraiment déçu, tout ça pour ça. Je l’ai trouvé nul, archi nul!

    Ok, le livre s’est bien vendu avant le film mais je suis sur que la PattinsonMania que ça a créé fausse le jugement de beaucoup de "minettes", c’est dommage. Surtout que les films sont pas géniaux non plus. Ils sont comme les livres, sympa mais sans plus.

  32. Skelarh dit :

    Il y a beaucoup de commentaires intéréssant ici, surtout les fans de Twilight qui avance certains arguments, assez surpris, ca change du "duel" pro twilight = "c’est trop bien", pro vampire = "c’est pas terrible car …"

    Etant un fan de vampire et ayant vu les 2 films et les 4 livres, j’vais y aller de mon petit commentaire. Les livres sont très bien, je ne le déconseillerai pas, on a pas ici une grand oeuvre littéraire, loin de là, mais néanmoins une série de roman qui se lit plutôt bien, simple et entrainant. ( Le 2 étant qaund même le plus chiant, livre où il ne se passe pas grand chose). Il n’y a ici, aucune originalité, l’amour passionnelle est rechauffé, j’ai vu dans les commentaires des critiques sur cette amour justement, entre Bella qui se donne coeur et âme à celui qu’elle aime malgré ses 17ans, voulant mourir, etc… alors oui certains vont trouver cela débile, on ne ferai pas sa dans la vrai vie, mais c’est cela l’amour passionnelle, (il faut garder une âme de romantique) l’amour véritable en dehors des conventions. Alors oui, l’amour détruit, je pense que sur cela, au moins SM a réussit à faire quelque chose. On sent bien Bella, amoureuse, trop amoureuse, qui se donne entièrement, qui sent a peur de le voir partir avec une plus jeune quand elle sera vieille et ridé et préfère faire des sacrifices, quitte à en être egoiste – en espérant que tous comprendront son choix. Puis, il part, l’abandonne, et s’en remet difficilement avec un autre, oubliant son premier amour, mais c’est son premier amour, son âme soeur comme on dit, et elle ne peut aller contre ça, restant égoiste jusqu’au bout. On a bien le même genre d’amour dans "Roméo et Juliette" (et dans beaucoup d’oeuvre).

    Le mythe du vampire ? On a ici des vampires un peu palot (^^), sans vraiment grandeur d’âme ou lutte intérieur. A part peut être Jasper, et encore, SM a raté. Je pense sincèrement que Jasper incarne le vampire tiraillé par la faim… enfin voulait incarner, essayer de mettre dans ses livres ce combat intérieur que doit se poser tout vampire (pour moi, la combat est toujours virulant, et jamais un vampire ne peut dominer sa soif complètement au contraire de Carlisle, c’est l’essence même du vampire). Apparaissent les animaux, pour pouvoir se nourrir tranquillement sans plagier complètement "la communauté du sud", c’est quand même revu comme principe, Anne Rice en parlait et l’a évoqué avec Louis bien des fois, ce même Louis qui combat toujours sa soif malgré les animaux, du sang bien fade. SM, accentue aussi le coté "peau de marbre" que l’on retrouve dans de nombreuses oeuvres littéraires pour en faire des vampires qui brille au soleil (Soleil qui ne tue plus le vampire depuis Anne Rice déjà, il suffit de se rappeler Pandora qui s’expose au soleil pour roussir un peu et Marius qui reste enfermé plusieurs jours entre deux blocs de glace par Akasha). Bon, ok, c’est débile, contradiction avec la pureté peut être ? Le mythe du vampire étant mis à la sauce de tous le mondes pourquoi pas ! Comme les volturis, on retrouve effectivement un peu le "théatre des vampires" mais aussi le clan originel d’Armand, bercé dans les traditions et surtout voulant la faire respecter ! Je ferai peut être plus référence à ce clan pour la comparaison avec les Volturis, jamais le "théatre des vampires" ne cherche à protéger les vampires. Ils ne sont que décadent et ironique, se mettant en scène comme ils sont pour jouer une farce à la race des hommes. Le clan d’Armand (avant le passage de Lestat ^^) vis dans l’ancienne tradition, création dans la souffrance, saleté, prendre la vie, peur du soleil, etc et n’accepte pas réélement Lestat quand il vient les voir pour la première fois, il est celui qui ne respecte pas la tradiction et leur connaissance.

    On a là, un livre bon, pas une grande oeuvre littéraire, mais un livre qui a le mérite de tenir un minimum en haleine pour peu que l’on ne s’arrête pas au battage médiatique (et au second tome), aux clichés, a certaines platitude du scénario et le plagia assez flagrant ^^ (je pourrais citer bcp de points communs). Pourquoi autant de battage médiatique? Un robert Pakkinston adulé, sans vraiment de raison, des livres nombreux sur le phénomène, la pompe à fric est lancé. Hélas ! Quand la mode se sera essouflé, on reparlera de cette période de manière différente et on pourra lire de nouveau Twiight sans ces nombreux appriori et se concentrer sur, je pense, le sujet principale du livre, l’amour d’une femme pour un homme de deux races différentes (ou deux clans montague et capulet on tourne on tourne) et l’amour qui les détruits les obstacles qui s’interposent (que cela soit justificé ou non, ou bien egoiste).

    Pas un mauvais livre, pas une grande oeuvre littéraire qui restera dans les mémoires, mais un livre bon et plaisant un lire.

  33. karine dit :

    Bonjour,

    J’ai moi aussi fait partie de ces personnes qui d’un coup ont entendu plein de publicités pour le film twilight en se demandant d’où ça sortait (à 38 ans, je ne suis plus dans le coup pour les films ados!).
    Par principe, je ne l’aurais pas lu. Trop de tapage genre "il est bôôôôô….", etc…

    Mais me voilà aux US, à l’aéroport, plus rien à lire, cas d’urgence. Que des livres américains, comment choisir? la plupart sont inconnus en France… et voici que je reconnais le titre "Twilight". C’est pas cher, j’ai 8 heures d’avion, je l’achète!

    Côté écriture, je ne peux pas juger, l’anglais n’étant pas ma langue maternelle, mais j’ai trouvé le livre à la fois facile à lire et avec des phrases assez courtes, souvent musicales. Peut-être pas littéraire, mais efficace!
    J’ai feuilleté la version en français, cela m’a semblé indigeste : vos reproches sur l’écriture viennent peut-être d’un problème de traducteur? Du coup, j’ai acheté la suite en anglais aussi, c’est la première fois que je le fais! d’habitude, je trouve ça snob, mais là…

    Côté histoire : j’étais ado il y a vingt ans, mais j’ai de suite accroché au caractère de Bella. Elle est peut-être trop vite amoureuse (genre, à la troisième page elle sait que c’est lui!), mais elle continue à réfléchir, à analyser ses proches; hormis pour son amoureux, je la trouve assez lucide sur ce qui l’entoure. Cela permet à des femmes de plus de 16 ans de lire le livre, ce qui n’est pas si souvent! et le 4e livre montre des personnages plus mûrs, avouez que l’on trouve peu de livres dépassant le stade des fiançailles, alors les voir devenir parents, ça a été une vraie surprise…
    D’autres personnages sont aussi développés, alors que demander de plus pour passer un bon moment et rêver un peu? C’est une histoire d’amour qui nous entraine; la partie vampire ajoute à la romance, et non le contraire…

    On peut aimer ou non la série de livres, mais de là à dire que ça ne vaut rien! il en faut pour tous les goûts! n’en dégoutez pas les autres! 🙂

  34. PHILIPPE dit :

    J’ai découvert la saga sur isabelle swann de stephenie meyer avec beaucoup de plaisir! j’entends des gens dire que cette histoire est classée dans les romans noirs! Pas pour moi, belle est fascinée par edward tout comme il est fasciné par elle ! Il est toujours là pour la sauver, on pourrait se demander simplement si il ne s’éloigne pas de bella parce qu’il a peur de la tuer si il pousse leur relation trop loin! Bella vit très mal cette séparation qui est faite pour la protéger, elle va même faire une grosse dépression! il a caché des choses à bella pour son bien et c’est qui en le sauvant de la mort va en découvrir un peu plus sur son être bien-aimé ! Je connais le résumé de la suite mais je laisse le soin à l’auteur de me la raconter ! Que l’on ait envie de connaître la suite d’une histoire ne nous donne pas le droit de priver un auteur de ses droits, son livre c’est son gagne pain ! J’étais déçu qu’elle ne publie pas le tome 5 mais je pense qu’elle a réalisé qu’elle avait tout révélé en quatre tome!

  35. julie dit :

    Moi aussi je trouve ça totalement ridicule les "je t’aime pour toujours","tu es toute ma vie" et les regards pleins d’amour-chou-à-la-crème!

    Mais il faut reconnaitre que Stefenie Meyer a un don pour raconter les stratégies mises en place contre les Volturi et les combats, et les retournements de situation aussi comme avec la fuite d’Alice dans le 4 et le bisou de Jacob dans le 3!
    Je lance un appel:J’adore Jacob!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *