Knight, E. E. Terre vampire, tome 2. Le choix du félin

Nous retrouvons David Valentine, toujours fier de servir dans la compagnie d’élite des Loups. Quelques temps ont passé depuis l’épisode dangereux du zoo ; dans ce lieu justement, il a entendu parler pour la première fois d’une organisation mystérieuse : la Croix Torse. Elle serait composée de combattants humains hybrides, dotés d’une force inouïe, d’un sens stratégique très développé et qui possèderaient également la voracité mortelle des Faucheurs. Intrigué, il décide de s’y intéresser de plus près, mais après une mission qui tourne au désastre et un supérieur qui lui fait porter toute la responsabilité, il se voit obligé de démissionner.

Sa rencontre avec une jeune femme, Alessa Duvalier, qui fait partie de la caste des « Félins » va lui permettre de rejoindre leurs rangs pour pouvoir agir en tant qu’espion. En effet, les Félins sont spécialisés dans l’infiltration en zone kuriane. Valentine décide de s’attaquer à la Croix Torse, mais que cache réellement cette organisation et quel est son but ?

Dans ce deuxième tome, Valentine, que les épreuves ont un peu désabusé, s’intègre à la deuxième caste existante : les Félins. Ce sont des espions préparés à toutes les épreuves, ils ont pour mission de rapporter des informations sur les activités des vampires, des collaborateurs, de saboter au besoin les installations kurianes. La panoplie parfaite : une arme bien définie, pour Valentine un katana, des griffes métalliques qui s’adaptent à la main comme un deuxième squelette externe et une augmentation des pouvoirs psychiques grâce aux Tisseurs de vie. Leur rôle dans l’histoire est plus affirmé : un groupe réside autour de Buffalo River, là où sont cantonnés les Félins. L’un d’entre eux, Ryu, va aider notre héros à développer encore un peu plus ses capacités, maintenant Valentine « sent » les Faucheurs, avantage appréciable lorsque l’on doit leur cacher sa présence….

Pour les vampires kurian, dans ce second tome, on découvre un nouvel aspect de l’étendue de leurs pouvoirs. Ils ont crée l’organisation de la Croix Torse, le symbole : un svatiska (croix gammée) aux branches inversées. En effet, leurs premiers alliés étaient les Aryens, ce qui explique cette croix. Les membres sont sous les ordres d’un certain Général, ils se nourrissent de l’énergie vitale comme les Faucheurs. Ils disposent de véhicules tout terrain et de blindés, de nombreuses armes. Leur mission : assurer la sécurité du réseau ferré et préparer des trains pièges pour attirer les résistants humains et assurer le transport de la nourriture vers les Faucheurs et les Seigneurs Kurian… Là, leur mission est précisément de détruire un groupe d’hommes et de femmes bien organisé qui de temps en temps réussit à leur récupérer des ressources. Valentine et Alessa vont essayer de déjouer leurs plans. La bataille sera rude.

Les vampires ne veulent pas lâcher leur suprématie. Ils ont créé ces hybrides, qui supportent la lumière du soleil, pour assurer la sécurité, le transport de la nourriture mais ils vont également les envoyer avec leurs Faucheurs pour réprimer la résistance. La victoire finale pour les hommes n’est pas encore pour tout de suite.

Les Grogs (humanoïdes de diverses formes) refont également leur apparition, dans sa quête Valentine va approcher un groupe qui parque aux environs d’Omaha. Cette place leur a été donnée en récompense pour leur participation au renversement des humains. Valentine va en apprendre un peu plus sur eux, leur façon de vivre, le pourquoi de leur alliance avec les kurians. Et une amitié inattendue va peut être voir le jour…

Ce deuxième tome ne laisse pas un instant de répit entre toutes les batailles que doit livrer Valentin et sa quête de la mystérieuse organisation. Le récit nous explique un peu plus qui sont les Tisseurs de vie, leur mission. On découvre aussi plus complètement les Grogs, cette population extra-terrestre, un peu méprisée des kurians, mais bien utile par sa force. D’ailleurs malgré leur ingéniosité, les vampires sous-estiment leurs alliés et leurs ennemis. Certes, ils ont crée la Croix torse mais les humains ont décidé de tenir tête. On commence à voir qu’il y a des faiblesses dans le maillage serré des envahisseurs. De plus leurs alliés d’hier pourraient peut-être devenir leurs ennemis de demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *