Haines, Jess. Waynest, tome 1. Traquée

Shiarra est détective privée. Pas besoin d’armes à feu pour ses habituelles enquêtes qui concernent des suspiscions d’adultères, pour de simples mortels. Rien de très dangereux. Sauf qu’un jour, le Cercle (l’organisation des mages) l’embauche pour récupérer un objet magique qui est en possession d’un vampire. Les difficultés financières que sa société traverse la pousse à accepter cette mission. Pour mener à bien cette enquête, elle fera équipe avec son associé, Sara, Arnold, un mage très spécial et incroyablement geek et un loup-garou, Chaz. Ce dernier est également son ex petit ami ! Quand Shiarra rencontre le séduisant vampire Alex Royce, elle comprend tout de suite que sa mission sera beaucoup plus compliquée qu’elle ne l’avait imaginée.

Le monde de Waynest est identique au nôtre ou presque. Lors de l’attentat du 11 septembre, une partie de la population s’est montrée au grand jour. Les « Autres » composés des vampires, loup-garous, mages et tous les êtres surnaturels, se sont portés volontaires pour apporter leur aide. Mais tout le monde ne voit pas cela d’un bon œil. Des sociétés se sont formées pour lutter contre ces êtres.

Les vampires comme les loups-garous sont victimes d’un virus qui a été magiquement modifié. Ce dernier les rends complètement différents, aussi bien sur le plan biologique que métaphysique, même si leur apparence physique demeure humaine… ou presque. Chez les vampires, le virus à l’œuvre réanime les tissus morts, leur donnant l’apparence du vivant. Mais il ne leur donne pas la faculté d’assimiler certaines protéines ainsi que l’oxygène pour garder leurs cellules en vie.

Traquée est le premier tome de la série Waynest écrit par Jess Haines. A la lecture du synopsis, on a peur de se retrouver dans une énième série Bit-Lit, aux clichés plus qu’usés. Mais heureusement, Shiarra est un personnage haut en couleur et 100% humaine. Elle arrive à s’imposer car elle veut défendre ses idées mais reste ouverte aux autres. Son caractère qui peut paraître froid au début et tout compte fait juste une marque de timidité. De plus, ses peurs la submergent et la tétanisent face à des êtres surnaturels qui l’a surpasses en force ou en connaissance. Un très bon premier tome qui se lit quasiment d’une traite.

Ces aventures nous rappellent les début de Anita Blake ou encore Mercy Thompson. Une fraîcheur dans l’écriture ainsi qu’une intrigue bien ficelée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *