Gage, Christos – Isaacs, Rebekah. Angel & Faith, tome 2. Daddy Issues

Faith et Angel ont investi la demeure londonienne de Giles, loin de Buffy. Alors que le vampire poursuit la tâche qu’il s’est fixé, Faith entend bien poursuivre sa mission de Tueuse. Mais depuis qu’Harmony a édicté des règles de conduites pour les vampires, ces derniers semblent disposés à rester dans le droit chemin. C’est finalement le hasard qui mettra le duo sur la piste de la mystérieuse Mère supérieure, une vieille connaissance qui les verra également recouper le passé de Giles, alors que ce dernier était encore apprenti Gardien.

C’est toujours un plaisir de retrouver l’univers de la tueuse de Sunnydale, même si les derniers arcs de l’univers ont eu raison de la ville de départ, et ont vu les différents protagonistes s’éparpiller. Ce qui n’est en soit pas un mal, quand on voit à quel point cela permet aux scénariste d’offrir à chaque personnage une plus grande autonomie et des missions qui diffèrent.

On retrouve ici le duo composé d’Angel et de Faith, qui ont décidé de poser leurs valises dans l’ancienne demeure de Giles. Faith, toujours désireuse de se racheter une conduite, s’est lancé corps et âmes dans sa mission de Tueuse, tandis qu’Angel essaie de trouver une solution à la mort de Giles. Les scénaristes n’en oublient pas pour autant de faire se recroiser les arcs narratifs des deux personnages, tout en puisant dans l’univers étendu de la série (et sa galerie de personnages), qu’ils densifient au passage (notamment concernant le passé de Giles, et les liens familiaux de Faith).

Le dessin est à mon sens un cran au-dessus du précédent opus. Assez classique, il reprend au mieux les physiques des acteurs de la série, et reste lisible en toutes circonstances. La mise en couleur est également assez réussie (même si également très classique), mais elle sait aussi s’aventurer sur des terrains plus savoureux, notamment dans la deuxième histoire, qui a à ce niveau un côté plutôt pulp.

En ce qui concerne les vampires, on apprendra ici que même s’ils n’ont pas d’âmes à proprement parler (sauf exception) il existe une solution aux problèmes psychologies de chacun d’entre eux. Et si les symboles religieux ont tendance à les faire fuir, certains prennent un certain plaisir à investir des lieux de cultes désacralisés. Pour le reste, ce sont toujours des buveurs de sang dont le visage fait ressortir leur part démoniaque, quand ils se nourrissent ou doivent en venir aux mains.

Un deuxième recueil tout aussi bon que le premier, qui voit la quête des deux personnages avancer, et leur background prendre davantage d’ampleur, de même que celui de Giles, qui est le personnage central pour le moment, même s’il est totalement absent physiquement. Les amateurs devraient apprécier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *