Gage, Christos – Isaacs, Rebekah. Angel & Faith, tome 4. Death and Consequences

Alors qu’Angel et Faith poursuivent leur quête des artefacts qui permettraient de ressusciter Giles, le groupe d’anciennes tueuses avec qui s’était allié Faith leur demandent de les aider à ressusciter l’une des leurs, blessée à mort lors d’une échauffourée avec Drusilla. Devant le refus du duo, le petit groupe fait appel à un mystérieux personnage qui semble à même de leur venir en aide. Mais qui se cache réellement derrière ce dernier ? Ne serait-ce pas un ancien démon avec lequel Giles a eu maille à partir ?

C’est toujours un plaisir de retrouver l’univers de la tueuse de Sunnydale, même si elle est totalement absente de ce spin-off. On y retrouve une nouvelle fois le duo Angel – Faith, toujours à la recherche d’un moyen de ressusciter Giles. Si j’avais apprécié la première saison comics, force est de constater que ce spin-off de la 9e saison est d’un autre calibre. Les scénaristes raccrochent en effet les différentes trames avec les saisons TV de Buffy et Angel, ce qui démontre (s’il en était besoin) la cohérence qui existe dans l’univers vampirique de Whedon.

Les amateurs y retrouveront donc autant certains personnages habituels du canon (Angel, Faith, Drusilla, Spike, Harmony) que de vieilles connaissances (notamment des bad guys comme Ethan Rayne ou encore Eyghon). Et cet opus n’est pas avare en rebondissements qui ouvrent des perspectives assez accrocheuses pour l’avenir de la saga complète. Le tout avec une ambiance démesurée et tragi-comique qui rappelle plus la série Angel que Buffy à proprement parler. Le personnage du vampire brun y est donc nettement moins soupe au lait que dans la série mère (ce qui n’est pas pour me déplaire).

Le dessin reste dans les standards du spin-off. Le trait est classique, et se rapproche bien des acteurs des séries d’origine. La mise en couleur est propre et efficace sans trop en faire côté numérique. L’ensemble est donc cohérent, même s’il ne brille pas par son originalité (à la différence de spin-off comme celui de Willow, bien plus réussis graphiquement).

Si le thème du vampire n’est pas forcément central dans ce nouvel opus, certains éléments concernant la mythologie vampirique ne manquent pas d’intérêt. Comme cette idée que Spike et Angel ne peuvent être possédés par des démons et autres entités, étant déjà habités par leur part vampirique. A noter également la présence de créatures vampiriques inconnues jusqu’alors dans l’univers de Buffy, les Enders. Il s’agit de démons qui se repaissent des âmes de leurs victimes, qu’ils aspirent.

Un quatrième recueil de bonne tenue pour Angel et Faith, qui voit l’intrigue progresser et tisse des ponts non négligeables avec les arcs passés du comics et des séries TV du même univers. Les amateurs ne pourront qu’apprécier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *