Gage, Christos – Isaacs, Rebekah. Angel & Faith, tome 1. Live through this

Après avoir été possédé par l’entité Twilight, Angel a fui en Angleterre, accompagné par Faith. Dans les carnets de mémoire de Giles, il découvre les actions qu’avait pu mener l’observateur, et entend bien finir le travail que ce dernier avait commencé. Mais derrière cet intérêt pour le combat de celui qui fut le mentor de Buffy, Angel aspire à faire revenir ce dernier d’entre les morts. Pendant ce temps, deux des anciens lieutenants de Twilight, bien décidés à se venger, arrivent en ville.

Après s’être immergé dans la saison 8, et avoir découvert le premier recueil de la saison 9 de Buffy, quoi de plus naturel que de se plonger dans ce spin off, consacré à Faith et Angel qui font désormais équipe. L’ex-Twilight a en effet besoin de se reconstruire, quoi de plus naturel du coup de constituer un duo avec l’indomptable Faith Lehanne, à la recherche elle aussi de la rédemption.

Cette série s’avère donc intéressant à plus d’un titre : elle permet aux scénaristes de poursuivre leur travail sur le Buffyverse en s’intéressant à d’autres personnages que la Tueuse tout en démontrant la cohérence de ce dernier (il y a de nombreux liens entre la trame de cette nouvelle série et les séries Buffy et Angel, aussi bien comics que TV). On se rend ainsi facilement compte de la cohérence de l’ensemble, et de l’évolution des personnages initiaux (Faith, Angel, Harmony, Giles, etc.). De quoi démontrer au lecteur qui l’ignorerait encore que les personnages de cet univers sont nettement plus complexes qu’on pourrait le croire.

Le dessin de Rebekah Isaacs est assez réussi dans son ensemble. Pas forcément dans une lignée mainstream, il reste efficace aussi bien dans les moments cérébraux que dans les scènes d’actions qui vont se succéder. La couleur, sobre et efficace, ne gâche aucunement l’ensemble. Bref, à l’instar de la saison 8 (et maintenant de la 9) de Buffy, c’est une reprise par le medium comics qui s’avère esthétiquement réussie.

 Ce premier opus commence au moment où Buffy a expurgé toute magie. Seules les créatures qui possèdent de par leur naissance certains pouvoirs (dont les deux tueuses Buffy et Faith) conservent leurs capacités. Les vampires ne sont également pas impactés. On retrouve par ailleurs les caractéristiques habituelles des vampires de la série : dans l’action, leur visage devient démoniaque. Ils ont besoin de se nourrir de sang frais, et l’échange de sang permet de transformer quelqu’un en vampire. Lorsqu’ils sont tués (avec un pieu en plein coeur par exemple), ils disparaissent en fumée.

Un premier recueil de très bon aloi pour cette nouvelle série du Buffyverse. J’attends maintenant la suite avec impatience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *