Collectif, dirigé par Stéphane Chomienne. Histoires de vampires

Le personnage du vampire fascine les écrivains et les lecteurs depuis deux siècles. Le teint blafard et les dents aiguisées, il sort chaque nuit de sa tombe pour se nourrir de sang frais… Au fil de ce recueil, partez à la rencontre des vampires d’hier et d’aujourd’hui.

Destiné aux élèves d’un niveau de quatrième, Histoires de vampires est un classico-collège ludique se destinant à une première approche de la figure vampirique. Afin de se prêter à une activité appropriée au cadre scolaire, les cinq nouvelles présentes au sein du recueil sont chacune enrichies par des arrêts sur l’œuvre. Ces derniers ont pour but d’approfondir la lecture et contiennent pour cela des exercices de réflexions et d’observations sur les textes proposés : quiz, sujets de rédactions, questions sur les récits lus, mots croisés…

Afin d’inculquer les bases du phénomène vampirique aux jeunes lecteurs, l’ouvrage se clôt par un dossier exhaustif survolant la culture et l’histoire des buveurs de sang. C’est ainsi que l’on trouve notamment une frise chronologie en vingt dates qui retracent les évènements marquant liés au mythe, des portraits de femmes vampires (personnages ou auteures), les grands thèmes abordés par les fictions à dents longues sur format papier ou pellicule, ou encore un guide de livres et de films incontournables…

Concernant les cinq nouvelles proposées, elles appartiennent toutes au registre traditionnel du genre littéraire. Il ne faut donc pas s’attendre à une réelle nouveauté pour les amateurs qui s’aventureraient à parcourir l’ouvrage. Dans l’ordre, est donc proposé Le gardien du cimetière de Jean Ray, La cape de Robert Bloch, La robe de soie blanche de Richard Matheson, Petite sœur ou bien… de Karen Robards et Monsieur Alucard de David A. Johnstone. Un choix d’intrigues qui se veut hétéroclite en jouant sur les registres d’un classicisme de bon ton. Si les connaisseurs auront parcouru ces histoires – incontournables – depuis belle lurette, les novices prendront quant à eux sans doute à les découvrir. Ajoutons que de nombreuses annotations en bas de pages facilitent la compréhension du vocabulaire le plus retord. Pour ma part, ma nouvelle favorite se porte sur celle de Matheson, pleine d’une innocence dérangeante, bien que le gothisme du gardien du cimetière recèle une bonne dose de charme.

Un dossier simple dans sa forme mais clair et fourni, des fiches pertinentes pour étudier les œuvres abordées et un choix d’histoires classique mais toujours aussi efficace pour introduire de jeunes esprits à l’univers fantastique des vampires. L’objectif d’un tel ouvrage est atteint, même si l’ajout de deux ou trois nouvelles inédites ou rares aurait pu être les bienvenues. Les accros à la littérature vampirique auront sans doute quant à eux un soupçon de regret en feuilletant ce petit bouquin bien pensé en se demandant pourquoi ils n’ont pas eu la chance au collège d’étudier eux aussi un pareil recueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *