Andrews, Ilona. Kate Daniels, tome 3. Attaque magique

La magie frappe et Atlanta menace de s’écrouler : c’est un boulot pour Kate Daniels. Engagée par l’Ordre des Chevaliers de l’Aide Miséricordieuse, Kate a tant de problèmes paranormaux à régler ces derniers temps qu’elle ne sait plus où donner de la tête. Pourtant lorsque Derek, son ami loup-garou, est retrouvé presque mort, elle est confrontée à son défi le plus crucial : trouver l’auteur du crime et de déjouer un sombre complot qui implique la communauté des Changeformes … Voilà qui n’arrange pas son planning !

Kate a le statut d’amie de la meute. Dès qu’un métamorphe est impliqué dans une sombre histoire, elle est appelée en renfort et conseil. Sauf que là, on lui empêche de voir un corps, et certainement un métamorphe. Kate n’est pas de genre à se laisser faire mais plutôt à fourrer son nez partout et surtout là où il ne faut pas. En fin de compte, elle connaîtra tous les dangers qu’encourent les métamorphes et que maintenant elle aussi encoure. Pour aider ses amis, elle ira jusqu’à violer les lois de la Meute et donc affronter l’autorité de Curran, le Seigneur des Bêtes.

Nos vampires sont ici de simples bêtes de somme, elles n’ont aucune volonté et se laissent diriger par un « conducteur ». Il en oublie avec l’âge la marche debout pour adopter la marche à quatre pâtes. Des transformations physiques importantes se produisent également comme la perte du nez ou encore des os qui se déforment et transpercent la peau. De vrais cauchemars ambulants ! Une seule chose peut leur faire perdre tout contrôle : le sang. Comment repérer un vampire ? Par son odeur, la puanteur qu’il dégage est insupportable. Cette forte odeur de décomposition est très caractéristique des non-morts.

Kate a de plus en plus de mal à garder son lourd secret pour elle. Son arbre généalogique la gêne. Avoir comme père un très dangereux psychopathe divin, il y a quand même de quoi s’inquiéter pour sa survie. Et ce n’est pas en participant à des combats organisés pas la haute société d’Atlanta que l’on va réussir à se faire oublier.

Ce troisième tome commence de suite dans le vif du sujet. On ne perd pas de temps et Kate se retrouve vite avec des enquêtes des plus délicates qui l’amènent très vite à jouer les emmerdeuses pour arriver à ses fins. On s’attache aux personnages principaux et secondaires que l’on découvre ici. Tous ont des traits de caractères bien précis et parfois des plus étonnants. On passe de scènes de combats à des scènes d’enquêtes puis à des scènes plus sentimentales sur le passé et futur de Kate, sans aucun moment de lenteur ou d’ennui. L’auteure ne se laisse pas gagner par la frénésie de scènes de sexe et préfère jouer dans la subtilité, la répartie et l’humour.

Une très bonne série de Dark Fantasy qui, même si parfois les présentations des vagues magiques et technologiques sont lourdes à assimiler, se dévore et nous laisse sur notre faim. Vous n’avez plus aucune bonne raison de ne pas lire cette superbe série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *